18/05/2021 21:51
Face à l'émergence de nombreux foyers épidémiques de COVID-19 dans les zones industrielles de certaines localités, Hô-Chi-Minh-Ville, qui compte le plus de zones franches et de zones industrielles du pays, met rapidement en œuvre des mesures de prévention et de contrôle pour assurer la sécurité des activités de production et contribuer à maintenir la croissance économique de la ville.
>>Confirmation de 85 nouveaux cas dans la matinée du 18 mai
>>La pandémie de COVID-19 est loin d'être terminée, avertit l'OMS
>>L'achat du vaccin urgent et la distanciation sociale appropriée

Tests PCR dans une ZI à Hô Chi Minh-Ville.

Le 14 mai, les 200 travailleurs qui étaient sur la liste des personnes qui ont quitté Hô Chi Minh-Ville pendant les congés du 30 avril et du 1er mai, ont été testés conformément aux directives du Centre municipale de contrôle des maladies (HCDC) pour la prévention de COVID-19 destinées des  travailleurs dans la zone franche de Tân Thuân, 7e arrondissement.

L’employée Ngô Thi Thanh Huong (société FAPV, zone franche de Tân Thuân) a déclaré : "J'ai pris des vacances sur l'île de Ly Son (province Quang Ngai) du 29 avril au 1er mai. À ce moment-là, ce site n'était pas vraiment une zone épidémique. Pourtant, avec les nouvelles de ces derniers jours, j’étais inquiète. Aujourd'hui, je me suis fait tester pour le COVID-19 et je suis plus rassurée."

Au cours de ces derniers jours, le dépistage et le contrôle du COVID-19 ont été mis en œuvre dans 20 zones franches (ZF) et zones industrielles (ZI) de Hô Chi Minh-Ville menés par le HCDC. En parallèle, chaque jour, les entreprises dans les ZI-ZF ont strictement pris la température du personnel au grand complet, avec obligation de faire une déclaration médicale et de passer en chambre de désinfection ou de se laver les mains avant d'entrer sur le lieu de travail. La liste des employés porteurs d’autres maladies sous-jacentes et de symptômes grippaux et qui se sont déplacés à l'extérieur de la ville, a été mise à jour.

M. Morishima Takao, directeur général de la société PAPV, a déclaré : "Nous avons mis en place de nombreuses mesures de prévention des épidémies telles que la prise de la température,  le port de masque obligatoire pour tous les salariés avant d'entrer dans l'entreprise. Nous avons également une équipe de surveillance de la mise en œuvre de ces mesures de prévention dans les ateliers. De plus, il est également obligatoire pour ceux qui ont pris des vacances de faire une déclaration médicale et d'effectuer des tests."

Redouble d’efforts pour prévenir l’épidémie dans les ZF et les ZI

Lê Thanh Hung, directeur général de la compagnie de cigarette Saigon Tobacco, a déclaré : "La température corporelle de nos travailleurs est systématiquement prise avant l’entrée dans l'entreprise. Ils ont aussi l’obligation de faire une déclaration médicale s'ils ont eu à voyager. On doit respecter une distanciation de 2m et fixer les positions des employés pour faciliter leur traçabilité rapidement."

Face à l'apparition de nombreux foyers épidémiques de COVID-19 dans les zones industrielles de certaines localités, Hô Chi Minh-Ville a accéléré la prévention et le contrôle des épidémies dans les ZF et les ZI de la région.

L'échantillonnage pour les tests de dépistage a été réalisé jusqu’ici sur près de 17.000 travailleurs. Les entreprises effectuent régulièrement des évaluations des risques d'infection au COVID-19 et prévoient des plans de réponse à l’épidémie pour garantir la sécurité des activités de production.

Sur ce dernier point, Hua Quôc Hung, chef du Conseil de gestion des ZF et des ZI à Hô Chi Minh-Ville, a souligné : "Nos préparatifs pour la situation des travailleurs infectés à l'extérieur et à l'intérieur de la ZI et ZF, sont disponibles et détaillés. Ces plans sont également intégrés au travail de propagande et dans les programmes de soutien de l'entreprise aux employés les plus isolés."

Hô Chi Minh-Ville redouble d’efforts pour prévenir l’épidémie dans les ZF et les ZI, non seulement pour assurer la santé de centaines de milliers de travailleurs, pour aider les entreprises à assurer normalement leurs activités de production, pour maintenir un développement économique stable, mais aussi pour prévenir le risque de COVID -19 dans la communauté, à grande échelle.

Texte et photo : Quang Châu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.