25/07/2021 18:45
Face à la situation toujours compliquée de l'épidémie de COVID-19, les dirigeants de Hô Chi Minh-Ville ont indiqué le 25 juillet que la ville renforcerait les mesures de gestion de la circulation des gens.
>>Pour éradiquer la propagation du COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville
>>Malgré le virus, Hô Chi Minh-Ville cherche à maintenir sa dynamique économique

Un soldat du Commandement de Hô Chi Minh-Ville contrôle le respect de la directive N°16 du Premier ministre sur la distanciation sociale.
Photo : VNA/CVN

Selon le secrétaire adjoint permanent du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Phan Van Mai, depuis le 31 mai, la ville comptabilise 55 jours de mise en œuvre de la distanciation sociale à différents niveaux et applique actuellement les mesures restrictives selon la directive N°16. Cependant, la situation continue d’être très compliquée.

Concernant les causes, Phan Van Mai a informé qu'en plus des facteurs objectifs dus au développement rapide et imprévisible du variant Delta, il existait encore de nombreuses localités qui n'appliquaient pas strictement la distanciation sociale.

Dans certains endroits, des gens sortent quand ce n'est pas vraiment nécessaire. C'est un problème extrêmement dangereux, a-t-il indiqué.

"Au plus tard demain (26 juillet), le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville publiera un document sur les déplacements autorisés et il y aurait des restrictions sur le temps. Par exemple, certaines activités ne seront pas autorisées après 18h00. La ville espère ainsi que tous les gens et organisations se conformeront strictement à ces nouvelles mesures pour réduire le nombre de cas positifs qui continuent d'augmenter", a-t-il souligné.

Lorsque les déplacements sont limités, la ville renforcera l'approvisionnement en biens et l’assistance aux personnes en situation difficile, a-t-il ajouté.

Selon des données du Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, au 24 juillet à 14h00, plus de 37.400 malades du COVID-19 étaient traités dans la mégapole du Sud. La propagation rapide du variant Delta a causé des difficultés dans la prévention et le contrôle de l’épidémie, et le système hospitalier est surchargé.

Le 24 juillet, le vice-ministre de la Santé, Nguyên Truong Son, chef du groupe permanent spécial du ministère de la Santé à Hô Chi Minh-Ville, a envoyé une lettre ouverte au personnel médical de la ville et dans les autres provinces pour appeler à un effort conjoint dans le contrôle de l’épidémie et le traitement des patients.

Le groupe permanent spécial du ministère de la Santé et le Service municipal de la santé lancent également un appel urgent à l'ensemble du système de santé, public comme privé, aux associations professionnelles du secteur, aux experts, au personnel médical en activité ou à la retraite, aux enseignants et étudiants du secteur, pour qu'ils s'engagent dans ce combat à Hô Chi Minh-Ville.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.