07/05/2018 22:27
L’idée de développer le tourisme nocturne urbain est mise en place depuis un an par les gestionnaires du secteur de tourisme de la Ville, néanmoins, plusieurs enjeux se posent concernant les démarches de mise en œuvre de cette initiative.

>>Des arbres solaires aux abords de la rue piétonne Nguyên Huê
 

Des touristes internationaux visitent le Musée des vestiges de guerre de Hô Chi Minh-Ville.


À l’heure actuelle, la ville compte au total cinq rues destinées aux piétons, les deux les plus fréquentées sont celles de Bùi Viên et de Nguyên Huê dans le premier arrondissement. Mais malgré nombre de touristes vietnamiens et étrangers qui s’y précipitent chaque nuit, il manque des établissements et des évènements nocturnes pour faire de la mégapole du Sud une "ville qui ne dort jamais" et séduire des touristes étrangers.

Manque de divertissement nocturne

Prenons le quartier piéton de Bùi Viên comme exemple, avant d’être aménagé comme le quartier destiné aux piétons, il était surnommé "quartier des Tây" (quartier des Occidentaux) étant donné que cet endroit réunissait de nombreux touristes internationaux. Depuis sa réhabilitation, ce quartier est devenu une destination de loisirs et de distractions, cependant il est resté ordinaire et demeure simplement un quartier des "buveurs" ni plus ni moins. Auparavant il y avait un programme culturel en activité qui s’intitulait "À ô show", mais celui-ci s’est dissout peu à peu par manque d’investissement.

 

La vie nocturne de la mégapole du Sud vue d’en haut depuis la tour Bên Thành Lands, premier arrondissement.


Contrairement au quartier des Tây, la rue piétonne de Nguyên Huê est animée par de multiples activités culturelles, mais les services de shopping et de gastronomie restent limités. Par conséquent, cette rue ne séduit que des jeunes visiteurs de passage venus prendre des photos ou profiter d’un café.

Des recommandations faites
par les agences de voyage


"En effet, la mégapole du Sud dispose de nombreuses adresses qui pourraient être transformées en destination gastronomique pour le diner, notamment le quartier de Phan Xich Long, dans l’arrondissement de Phu Nhuân", estime Nguyên Quôc Ky, le Pdg de Vietravel. "Pourtant, plusieurs adresses ne sont pas encore répertoriées dans la liste d’aménagement pour le tourisme nocturne en ville ou bien pour le tourisme saisonnier en adéquation avec ses propres caractéristiques", indique M. Ky.

Toujours selon M. Ky, les retombées financières de la vie festive nocturne pourraient être augmentées de 70%. Cependant, les horaires d’ouverture des principaux lieux touristiques de la ville terminent vers 20 heures. De ce fait, il propose de prolonger la durée d’ouverture des activités touristiques, notamment grâce aux modifications des pratiques touristiques. "Où regarder le coucher du soleil en ville?" est l’une des questions auxquelles il faut trouver des réponses afin d’attirer les touristes internationaux en ville.

Face à cette problématique, il propose aux gestionnaires du secteur de tourisme de la Ville de se focaliser sur le développement des activités gastronomiques de rue et des spectacles artistiques de rue en plus des activités culturelles populaires.

De même pour Huynh Van Son, directeur général du voyagiste Ngôi Sao Biên, il conviendrait pour attirer des touristes internationaux au Vietnam de satisfaire trois critères que sont les particularités locales, la gastronomie locale et les patrimoines locaux. "Afin de combiner ces trois activités dans un espace commun, il est nécessaire de développer des espaces gastronomiques et des marchés nocturnes où les touristes auront l’occasion de croiser et d’apprécier la culture des Vietnamiens", estime M. Son.

Selon ces experts en tourisme, une fois ces activités mises en place, elles feront partie des perspectives attractives pour les touristes internationaux. Par ailleurs, les décideurs de politiques doivent étudier avec attention quels seront les produits et services touristiques clés à privilégier privilégier pour un développement correct en la matière.

 

Texte et photos: Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.