08/11/2021 17:07
Hô Chi Minh-Ville a mis en place des équipes d'intervention rapide et a activé à nouveau 40 stations médicales mobiles dans un contexte de légère augmentation du taux d'incidence et de nombre d’hospitalisations au cours de ces derniers jours.
>>Le Premier ministre ordonne de renforcer les mesures préventives du COVID-19
>>Hô Chi Minh-Ville félicite les personnes et organisations impliquées dans la lutte anti-COVID

Campagne de vaccination pour les 12-18 ans.

Selon le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, il s'agit d'activités nécessaires mises en œuvre dans des localités où de nombreux nouveaux cas sont enregistrés.

Les hôpitaux publics et privés dans ces localités doivent désigner des médecins et infirmiers de réserve pour participer aux stations médicales mobiles et prêts à assister à la prise en charge et à la gestion des patients atteints du COVID-19 (F0) à domicile avant le 8 novembre.

Ils doivent aussi prévoir l’alternance des personnels professionnels dans les hôpitaux dits de campagne en ville ainsi que consolider et maintenir l'unité ou le département spécialisé COVID-19 dans les hôpitaux de ressort central pour être prêt à recevoir des F0 en provenance des établissements de ressort local.

La plupart de cas sévères sont des personnes non vaccinées.

Les hauts dirigeants de santé ont également demandé aux hôpitaux de préparer du personnel prêt à soutenir les provinces du Sud-Ouest pour lutter contre l'épidémie. Les centres médicaux et les dispensaires continuent de gérer les F0 résidant dans leur zone, en se conformant au processus de traitement des patients dans les communautés, les établissements de production et commerciaux et les installations médicales.

Ils rappellent que chaque agent de santé est un propagandiste de la prévention et du contrôle de l'épidémie et que les gens doivent respecter strictement la doctrine dite des 5K ainsi que se détecter précocement lorsqu'il y a des symptômes de COVID-19. Pour les hôpitaux, il faut renforcer le dépistage des patients et invités.

En plus de l'activation de stations médicales mobiles, Hô Chi Minh-Ville a mis en place des équipes d'intervention rapide pour enquêter et contrôler l'épidémie. Ces équipes sont dirigées par le Centre de contrôle des maladies épidémiques (HCDC).

Auparavant, le 5 novembre, l'équipe d'intervention rapide du HCDC était présente dans les communes de Tân Thoi Thuong et Ba Diêm (district de Hoc Môn) en raison de l’augmentation du nombre de cas positifs dans ces localités. Ces deux communes sont adjacentes à d'autres districts et provinces et elles englobent de nombreuses zones industrielles et des dortoirs densément peuplés.

L'équipe d’action rapide a initié les dispensaires locaux à faire des statistiques sur les données des cas F0, ainsi que de fournir immédiatement un kit médical aux foyers isolés. En parallèle, la localité a organisé un test antigénique rapide pour les gens de proximité afin d’évaluer le niveau de l'épidémie et mettre en place des mesures appropriées.

Le Service municipal de la santé s'est coordonné avec le Département de médecine militaire pour déployer 15 équipes médicales mobiles pour soutenir le district de Hoc Môn. Le centre de réanimation de l'hôpital central de Huê et l'hôpital de campagne n°14 doivent assumer la consultation et la prise en charge des F0 sévères transférés de l'hôpital de district de Hoc Môn.

Après plus d'un mois de mise en œuvre de la directive No18 du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, la situation épidémique de la ville est sous contrôle mais demeure compliquée.

Selon le vice-directeur du Service municipal de la santé, Nguyên Van Vinh Châu, cette augmentation de cas d’infection s’explique par la suppression des mesures de distanciation sociale. La couverture vaccinale à Hô Chi Minh-Ville est assez élevée, mais le nombre de migrants retournant en ville pour travailler augmente. S'ils n'ont pas été vaccinés, les risques de contaminations sont réels.

Selon les statistiques du secteur de la santé, 86% des nouvelles personnes hospitalisées ont été vaccinées avec une ou deux doses. Néanmoins, leur état de santé est satisfaisant et n’exige pas de soutien respiratoire. Les 14% restants sont des travailleurs et/ou des moins de 18 ans n’ayant reçu aucune dose de vaccin. Actuellement, la ville met en place une campagne de vaccination pour les 12-18 ans.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.