02/08/2020 23:30
Selon le Centre de contrôle des maladies de Hô Chi Minh-Ville, le secteur de la santé a confirmé deux cas positifs au COVID-19 rentrés à Hô Chi Minh-Ville depuis Dà Nang le 21 juillet. Il s'agit des patients 449 et 450. Ils s’étaient notamment rendus à l'hôpital Cho Rây, l'hôpital Triêu An, l'hôpital international de la ville et à l'hôtel Thanh Danh (11e arrondissement).
>>COVID-19 : surveiller de près tous les cas revenant de Dà Nang
>>COVID-19 : le PM demande de redoubler de vigilance dans le combat

Des mesures de contrôle du COVID-19 sont mises en œuvre dans les hôpitaux.

Immédiatement après avoir reçu les informations sur ces deux cas, le Centre de contrôle des maladies (CCM) a effectué un zonage et un traitement dans les lieux traversés par les deux patients. Plus précisément, cette unité a identifié 104 cas de contacts étroits avec ces deux patients. En particulier, dans trois établissements de santé (l'hôpital international de la ville, Cho Rây, Triêu An), 121 agents de santé ont été placés en quarantaine et ont été testés. Dans l'après-midi du 29 juillet, les 121 échantillons du personnel médical se sont révélés négatifs.

De plus, le Service municipal de la Santé a demandé à l’hôpital international de la ville de cesser de recevoir de nouveaux patients dans les 3 jours et une totale désinfection de l'hôtel Thanh Danh.

Concernant les deux patients venus voir les médecins à l'hôpital Cho Rây, le docteur Pham Thanh Viêt, un responsable de cet établissement, a déclaré que le 21 juillet, cette unité a reçu 449 patients de l'hôpital Hoan Môn de Dà Nang avec des diagnostics de pneumonie et de pneumothorax. À leur arrivée à l'hôpital Cho Rây, ils ont été transférés dans la salle d'isolement du Service d'urgence et les médecins visitant les patients ont été entièrement équipés de protection.

En ce qui concerne des rapatriés de Dà Nang, selon le Service municipal de la santé, au matin du 29 juillet, il y avait 22.392 personnes ayant fait une déclaration médicale et près de 14.000 cas échantillonnés.

Face à la situation compliquée de l'épidémie, l'ensemble du système de santé public et privé a été sollicité par le Service municipal de la santé pour être toujours prêt à prévenir et contrôler le COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville.

L'hôpital international City a annoncé l’arrêt temporaire de ses services. 

Restauration des unités de dépistage et d'isolement

Pour limiter la prolifération du COVID-19 dans les établissements de santé, le Service leur a imposé de réaliser des mesures de contrôle et de dépistage pour tous les visiteurs : obligation du port du masque, contrôle systématique de la température corporelle, déclaration médicale et lavage des mains avec du gel hydroalcoolique.

Tous les hôpitaux doivent consolider et rétablir des procédures de dépistage et des zones de quarantaine pour traiter les patients suspectés de COVID-19. Les hôpitaux qui n'ont pas de zone de quarantaine doivent aménager des chambres de quarantaine temporaires, tout en veillant spécialement à prendre des mesures de protection pour le personnel soignant.

Pour les petits établissements de santé privés, il est nécessaire d'augmenter le dépistage des patients présentant des symptômes de grippe, de toux, de fièvre, ainsi que d’organiser des examens conformément aux règles de lutte contre l’épidémie et d’enregistrer des données tels que les noms, adresse et numéro de téléphone des patients suspectés. Lors de la détection de patients présentant des symptômes liés au COVID-19, il est important de contacter le centre d'urgence 115 pour recevoir l'aide correspondant au transport des patients vers des zones d'isolement concentrées et ou des hôpitaux en charge de ces cas. 

Pour les pharmacies, elles doivent noter le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du client présentant des symptômes de COVID-19. Elles doivent utiliser des feuilles de soins afin d’annoncer  les cas suspects au centre local de santé.

Texte et Photos : Quang Châu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor Situées dans le Nord-Ouest à une altitude de 1.200 à 1.500 m au-dessus du niveau de la mer, les communes de Hang Kia et Pà Cò de la province de Hoà Binh bénéficient d’un climat agréable toute l’année, d’une nature généreuse et abritent une importante communauté H'mông.