30/07/2021 21:56
Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans vivant à Hô Chi Minh-Ville seront vaccinées contre le COVID-19, a déclaré le vice-président du Comité populaire municipal Duong Anh Duc lors d’une réunion tenue vendredi 30 juillet.

>>COVID-19 : campagne de vaccination de la communauté française au Sud
>>Hô Chi Minh-Ville : un nouvel hôpital de campagne pour traiter des patients
>>COVID : Hô Chi Minh-Ville se concentre sur le traitement afin de limiter les décès
 

Un point de vaccination dans le gymnase Lanh Binh Thang, 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN


Le responsable a informé que le secrétaire du Comité municipal du Parti, Nguyên Van Nên, s’est fixé pour objectif de vacciner les deux tiers de la population de la ville âgée de plus de 18 ans en août.

Pour accélérer la campagne de vaccination, la ville mettra en place des groupes de vaccination mobiles en plus des sites de vaccination fixes, a-t-il fait savoir, ajoutant que les vaccinations seraient réalisées même la nuit.

Selon le responsable, la plupart des doses de vaccins à Hô Chi Minh-Ville sont désormais attribuées par le ministère de la Santé.

Un million de doses commanditées par d’autres entités devraient arriver samedi 31 juillet à l’aéroport international de Tân Son Nhât.

Entre le 22 et le 30 juillet, la ville a administré environ 490.000 doses de vaccin anti-COVID-19.

Pour contenir la propagation du COVID-19 dans la ville, il est nécessaire de prolonger d’une à deux semaines la période de distanciation sociale conformément à la directive N°16 du Premier ministre, après le 1er août, et l’administration municipale fera bientôt une annonce officielle, a-t-il encore indiqué. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.