26/04/2019 17:56
Accorder la priorité à investir dans la création et le développement de variétés en vue d’élever la qualité des fleurs et de réduire la dépendance des variétés importées permettrait d’accélérer les exportations d’orchidées de Hô Chi Minh-Ville comme du Vietnam.
>>Les hautes technologies pour une horticulture compétitive
>>Une délégation de la RPDC étudie le modèle de plantation d’orchidées à Dan Phuong

Un jardin des orchidées à Huê (Centre). Photo: Hô Câu/VNA/CVN

Pour développer les orchidées, il faudra également établir et élargir les zones de culture high-tech ainsi que renforcer les études de marché en vue d’assurer des débouchés pour ces fleurs.

Tels étaient les contenus importants abordés lors du colloque "Potentiels de développement et orientations de production des orchidées à Hô Chi Minh-Ville" tenu le 24 avril.

Selon Nguyên Van Duc Tiên, un représentant du Service municipal de l’agriculture et du développement rural de Hô Chi Minh-Ville, la valeur à l’exportation des orchidées dans le monde a atteint 217,6 millions de dollars en 2018. Les premiers exportateurs sont les Pays-Bas, la Thaïlande, Taïwan (Chine), Singapour et la Nouvelle-Zélande. Bien que le Vietnam occupe le 6e rang mondial, la valeur à l’export n’est que de 4 millions de dollars. Un chiffre très modeste par rapport aux 5 marchés précités. Ses débouchés sont pour l’essentiel le Japon, Singapour, Hongkong (Chine) et l’Arabie saoudite.

Selon le Service municipal de l’agriculture et du développement rural, en 2020, la superficie totale de plantes d’agrément de la ville sera de 2.250 ha, dont 400 ha d'orchidées et 500 ha d'abricotiers.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.