05/04/2020 06:30
Du 4 au 15 avril, le Service des communications et des transports de Hô Chi Minh-Ville se coordonne avec le groupe Mai Linh afin de mobiliser 200 taxis au service des hôpitaux. Ces véhicules sont gratuitement mobilisés au profit des malades en cas d’urgence.
>>Coronavirus : au moins 6.500 morts en France, pas d’épreuves finales pour le bac
>>Le PM ordonne des mesures plus drastiques pour lutter contre la pandémie de COVID-19

Deux cents taxis gratuits sont mis à disposition pour les urgences.
Photo : CTV/CVN

Trân Quang Lâm, directeur du Service municipal des communications et des transports, a déclaré que la mise en œuvre des mesures de restriction a mis fin à toutes les activités de transports publics. Cependant, de nombreuses personnes dans certains cas ont besoin d’utiliser ces moyens de transport dont les taxis : femmes prêtes à accoucher, enfants devant passer des examens médicaux, patients sortant de l’hôpital après intervention chirurgicale, personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral ou tout autre problème….

Par conséquent, à la proposition du Service municipal de la santé, le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a chargé le Service municipal des communications et des transports de mettre en service des taxis pour répondre à cette demande. C’est le groupe Mai Linh qui a été choisi, avec 200 taxis prêts à transporter des gens vers les établissements de santé.

Ainsi, entre le 4 et le 15 avril, 200 "taxis verts" (couleur emblématique du groupe) sont autorisés à circuler pour transporter des patients, surtout ceux en situation d’urgence, dans l’incapacité d’être amenés en un deux-roues. Disponibles dans les hôpitaux de la ville, ils ne sont pas autorisés à réaliser d’autres courses. Point important : ces taxis transporteront gratuitement. C’est la contribution du groupe Mai Linh à la lutte contre la pandémie et au soutien à la population en cette période compliquée.

Hô Huy, président du conseil d’administration de Mai Linh, a informé que son entreprise possédait actuellement environ 18.000 véhicules dans le pays. Toutes ses activités de transport sont temporairement réduites d'un quart conformément à la directive N°16 du Premier ministre sur les mesures urgentes pour prévenir et combattre l'épidémie de COVID-19. Cependant, si les localités ont besoin de ses services pour répondre aux besoins urgents des patients, Mai Linh est toujours prêt à fournir des véhicules gratuits.

"En ce moment, nous pensons que les gens ont besoin de nous. Nous voulons simplement apporter notre soutien à la lutte contre la pandémie de coronavirus, à Hô Chi Minh-Ville et dans tout le pays plus largement", a-t-il conclu.

Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...