04/06/2020 00:41
Selon le Service municipal de la santé, en mai 2020, Hô Chi Minh-Ville comptait 20 médecins pour 10.000 habitants, atteignant l'objectif du programme visant à améliorer la qualité du système sanitaire pour la période 2016-2020.
>>COVID-19 : le Vietnam, l’un des pays les plus réussis en Asie
>>Don de sang : l’Itinéraire rouge 2020 va débuter en juin
>>Des miracles nommés Vietnam dans les techniques microchirurgicales

Grâce aux programmes de formation de la ville, l’hôpital Thu Duc a pu réaliser de nombreuses interventions chirurgicales, notamment cardiovasculaires.

Le directeur du Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Tân Binh, a informé qu'après cinq ans de mise en œuvre du programme de formation des ressources humaines pour ce secteur, les résultats sont plus qu’encourageants : 20 médecins pour 10.000 habitants en 2020 (16 médecins en 2016), 35 infirmières pour 10.000 personnes (33 infirmières en 2016), 319/319 dispensaires ayant deux médecins et des sages-femmes ou des médecins assistants obstétrico-pédiatriques chacun.

De plus, 100% des agents de santé sont à jour quant à leurs connaissances, leurs compétences professionnelles et leur attitude professionnelle est jugée bonne par les patients.

En outre, de 2016 à 2019, le nombre d'agents de santé postgradué est passé de 6385 à 6835 et ceux ayant des diplômes internationaux, de 63 à 95. Le nombre de médecins de niveau postuniversitaire est passé de 3.565 (en 2010) à 7.164 (en 2019), dont 304 titulaires d’un doctorat (représente 4,25%); 1.157 spécialistes de niveau II (représentant 16,15%); 2164 titulaires d’un mastère (30,20%); 3.539 spécialistes de niveau I (49,40%).

"Cent pour cent des cadres et des fonctionnaires formés, cela correspond aux normes prescrites pour chaque poste, ce qui a directement amélioré la qualité des services de santé, a réduit la surcharge des hôpitaux, et surtout la réputation  de nombreux hôpitaux de district est plus élevée", a déclaré le directeur Nguyên Tân Binh.

En particulier, la formation continue a créé des   conditions favorables pour que les agents de santé puissent acquérir de nouvelles connaissances, améliorer leur qualification professionnelle, leur capacité de gestion.

De nombreuses technologies de pointe ont été transférées et appliquées efficacement dans les établissements médicaux de la ville et des provinces du Sud.

Certains programmes de formation médicale de la ville ont été également financés, permettant aux médecins vietnamiens de s’adapter aux normes internationales et à la tendance d’expatriation des travailleurs de la région.

Sur la base des résultats du programme de formation des ressources humaines de la ville pour la période 2016-2020, pour 2021-2026, le secteur de la santé vise de nouveaux objectifs dont 21 médecins  pour 10.000 personnes; 40 infirmières  pour 10.000 personnes, 100% des agents de santé bénéficiant de formations supplémentaires.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.