14/09/2019 09:15
Hô Chi Minh, le leader éminent vietnamien, inspire de nombreux auteurs étrangers, dont l’historien français Alain Ruscio. Celui-ci a accordé une interview au Courrier du Vietnam à l’occasion de la récente publication en France de son livre Ho Chi Minh, Écrits et Combats.
>>Symposium: la carrière et la pensée de Hô Chi Minh au Vietnam et à l’étranger
>>Archives: le Président Hô Chi Minh au cœur d’une exposition à Hanoï
>>La pensée de Hô Chi Minh sur la réforme de l’éducation

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser au Vietnam, à son histoire et son dirigeant Hô Chi Minh ?

Cela fait maintenant presque un demi-siècle que, pour la première fois, j’avais proposé, au sein de l’université où j’étudiais, la Sorbonne, un sujet sur le Vietnam. C’était alors une étude sur l’opinion française lors de la bataille de Diên Biên Phu en 1954.

J’ai eu par la suite, de 1978 à 1980, la grande chance de vivre au Vietnam. Vivre au Vietnam, c’était d’ailleurs le titre de mon tout premier livre. J’étais alors correspondant permanent de L’Humanité. J’ai partagé avec votre peuple les joies comme la reconstruction qui commençait, et les douleurs: j’ai été le premier témoin de l’agression chinoise à votre frontière Nord. 

Ho Chi Minh, Écrits et Combats est votre 3e ouvrage sur le leader éminent vietnamien publié en France. Pourquoi l’avez-vous choisi comme sujet ?

Qui pourrait sérieusement travailler sur l’histoire vietnamienne sans s’intéresser à cette personnalité d’exception que fut le Président Hô Chi Minh ? Il a choisi dès son adolescence une voie originale, le "voyage vers l’Ouest", afin de mieux comprendre de l’intérieur les rouages du colonialisme. Puis, il a pris des options de plus en plus affirmées, le socialisme puis le communisme. Sa fidélité au combat communiste, de 1920 à son décès, est une chose connue.

Couverture de l’ouvrage "Ho Chi Minh, Écrits et Combats" d’Alain Ruscio. 
La publication du livre se fait-elle uniquement en France ? Pourriez-vous nous en dire plus sur sa structure ?

Pour des traductions à l’étranger, la décision ne m’appartient pas. Mais, j’espère en premier lieu pouvoir être lu en langue vietnamienne, et je serai très attentif aux réactions des historiens, mais aussi du grand public dans votre pays.

La structure de l’ouvrage est simple: il s’agit d’une progression chronologique, des premiers écrits connus de Nguyên Tât Thành (nom de naissance), quelques temps après Nguyên Ai Quôc et plus tard encore Hô Chi Minh en 1911, avec son Testament de 1965-1969.  Ce n’est pas une nouvelle biographie: j’appelle cela plutôt un parcours à l’intérieur de sa vie, à travers ses propres textes, mais aussi les écrits le concernant. Je cite beaucoup de témoignages de gens qui l’ont connu: aussi bien ses amis, les militants en France, en Union soviétique, en Chine nationaliste, que ses ennemis: les hommes politiques colonialistes qui voyaient en lui l’ennemi le plus dangereux, les policiers qui l’ont toujours harcelé.

Que pensez-vous de Hô Chi Minh et sa cause au service de la Révolution vietnamienne et de l’indépendance nationale ?

Aujourd’hui encore, le Président Hô Chi Minh suscite des réactions passionnées. Il a beaucoup d’admirateurs, mais aussi des ennemis. Cependant, il a des traits que personne ne conteste: sa sincérité, sa vie simple, son refus du luxe, son désintéressement, ses engagements jamais démentis en faveur de son peuple. Il a été l’homme de l’indépendance du Vietnam contemporain. Rien qu’à ce titre, il est l’un des personnages phares de l’histoire du monde au XXe siècle.


Alain Ruscio

 
Alain Ruscio, Docteur en histoire, chercheur indépendant, a consacré l’essentiel de son travail de recherche au colonialisme, notamment en Indochine. Il a aussi republié au Temps des Cerises le texte de Hô Chi Minh Le Procès de la colonisation française.

Ho Chi Minh, Écrits et Combats

L’ouvrage de 388 pages a été publié le 22 août par la Maison d’édition Le Temps des Cerises. Sur son site, cette dernière a noté: "Il y a cent façons d’exister, il n’y en a qu’une de vivre pleinement: contribuer au bonheur des siens. Cette maxime, le jeune Nguyên Tât Thành, celui qui devant l’Histoire devint Hô Chi Minh (1890-1969), la fit sienne.

Hô Chi Minh a parcouru, durant son existence, cent fois ce qu’un homme du commun parcourt. Il vécut une grande partie de cette existence dans la clandestinité, toujours dans le plus grand dénuement matériel, parfois dans la misère. Jusqu’à son retour au pays, en 1941 et à la proclamation de l’indépendance de son pays, le 2 septembre 1945.

Qu’un +petit peuple+, par la voix d’un inconnu (son nouveau pseudonyme Hô Chi Minh ne date que de 1942), osât défier la France, alors l’un des quatre Grands, que la notion même d’indépendance d’un peuple colonisé fût ainsi fièrement proclamée, dépassait l’entendement. Et pourtant… C’est ce +petit peuple+ qui va montrer la voie à tous les damnés de la terre et va ouvrir une brèche qui ne se refermera plus, dans le système de domination du colonialisme français, puis de l’impérialisme mondial
".

Alain Ruscio nous propose ici un voyage à travers les textes de Hô Chi Minh…  articles, discours, lettres, poèmes…



Réalisé par Bùi Phuong/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Heureux ceux qui ont la main verte Niché dans un quartier résidentiel attenant à la rue Lê Thanh Tông, à Hanoï, Green Oasis est un véritable petit havre de verdure comme on les aime. Les clients raffolent de toutes ces petites vitrines remplies de plantes qui ornent les lieux…