02/09/2020 07:12
Le 2 septembre 1945 est proclamée la République démocratique du Vietnam. Son président est naturellement Hô Chi Minh. La révolution nationale est indissociable de l’image du grand leader, qui ne cesse d’œuvrer toute sa vie pour l’indépendance du pays.
>>Publication de la collection de livres Hô Chi Minh – les œuvres Trésors nationaux
>>Des amis canadiens exaltent le Président Hô Chi Minh et le Vietnam
>>Le Président Hô Chi Minh, fondateur de la presse révolutionnaire

Le Président Hô Chi Minh proclame la Déclaration d’Indépendance, donnant naissance à la République démocratique du Vietnam, le 2 septembre 1945 sur la place Ba Dinh, à Hanoï.
Photo : Archives/VNA/CVN

"La grande victoire de la lutte contre les Américains pour le salut national ainsi que les pages d’histoire glorieuses de la révolution vietnamienne sont à jamais associées au nom du Président Hô Chi Minh... C’est lui qui a consacré toute sa vie à la cause de la libération et de la réunification du pays, à l’œuvre du Parti et de la nation. Lui qui a fait rayonner le pays, nous léguant, ainsi qu’aux générations suivantes, un héritage éternel". C’est ce qui est estimé lors du IVe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) organisé en décembre 1976, soit plus d’un an après la libération du Sud et la réunification nationale (30 avril 1975). 

"Nous libérer par notre propre force"

Avec son patriotisme, sa volonté et son aspiration ardents à la libération nationale, le jeune Nguyên Tât Thành (qui devient ultérieurement le Président Hô Chi Minh) quitte le 5 juin 1911 le port de Saïgon. Après une trentaine d’années à parcourir le monde en quête d’une voie pour le salut national, le 28 janvier 1941, il rentre au pays pour diriger directement la révolution vietnamienne.

En mai 1941, en présidant le 8e plénum du Comité central du PCV, il décide de changer la stratégie révolutionnaire pour s’adapter aux changements rapides de la situation internationale et nationale, plaçant la libération du pays comme tâche primordiale. Le Viêt Minh (Front de l’indépendance du Vietnam) est créé, les forces armées et les bases militaires établies, les poussées révolutionnaires se déchaînant à travers tout le pays.

En août 1945, avec sa sensibilité politique extrêmement aiguë, ses prévisions précises, son analyse opportune et approfondie de la situation nationale et internationale, Hô Chi Minh prend conscience que l’opportunité de la révolution est mûre. Il est  alors déterminé : "Même si nous devons brûler toute la cordillère de Truong Son, nous sommes résolus à conquérir l’indépendance pour la nation… Nous devons nous libérer par notre propre force".

 La Déclaration d’Indépendance écrite par Hô Chi Minh.
Photo : Archives/VNA/CVN

Sous la direction du Parti, conduite par le Président Hô Chi Minh, le peuple vietnamien se lève pour briser le joug colonial français de plus de 80 ans et abolir le régime féodal qui a duré des milliers d’années. La Révolution d’Août réussit.

Le 2 septembre 1945, sur la place Ba Dinh, à Hanoï, le Président Hô Chi Minh proclame la Déclaration d’Indépendance, donnant naissance à la République démocratique du Vietnam, le premier État démocratique populaire d’Asie du Sud-Est, ouvrant une nouvelle ère, la plus brillante, de l’histoire glorieuse de la nation : l’ère de Hô Chi Minh. 

"Plutôt tout sacrifier que de replonger dans la servitude"

Le colonialisme français ne dit pas son dernier mot et tente bien de renverser le jeune gouvernement révolutionnaire. Face aux tentatives des colonialistes français d’envahir à nouveau notre pays, le 19 décembre 1946, le Président Hô Chi Minh lance l’Appel à la résistance nationale, message adressé à tout le peuple pour s’unir et mener une lutte anti-coloniale de longue haleine, avec une volonté de fer : "Plutôt tout sacrifier que de voir le pays se perdre et replonger dans la servitude !".

Sous la direction judicieuse du Parti et du "drapeau de résistance et de construction nationale" de Hô Chi Minh, l’armée et la population vietnamiennes déjouent les plans militaires de l’ennemi, aboutissant à la victoire historique de Diên Biên Phu en 1954 qui "résonna à travers les cinq continents et ébranla le globe".

La résistance contre le colonialisme français prend fin et le Nord du Vietnam est complètement libéré. Le pays entre dans une nouvelle période révolutionnaire, assumant en même temps les deux tâches stratégiques : édifier le socialisme au Nord et continuer la lutte pour la réunification du pays au Sud, dominé alors par les États-Unis et ses fantoches.

La libération du Sud et la réunification du pays sont l’aspiration ardente et la préoccupation constante du Président Hô Chi Minh. Il dit : "Le Vietnam est un, le peuple vietnamien est un. Les rivières peuvent sécher, les montagnes peuvent s’user, mais cette vérité ne change jamais !... Le Sud est toujours dans mon cœur".

Le grand mérite de Hô Chi Minh

Avant de nous quitter le 2 septembre 1969, le Président Hô Chi Minh a légué au Parti et au peuple vietnamiens son Testament historique qui affirme une forte volonté, une détermination de fer et une conviction sans faille : "Peu importe la difficulté, notre peuple gagnera certainement ce combat. L’impérialisme américain devra ficher le camp du Vietnam. Notre Patrie va certainement s’unifier. Les compatriotes du Sud et du Nord se réuniront sous un même toit".

Le mausolée du leader éminent Hô Chi Minh, devant la place Ba Dinh, au cœur de Hanoï.
Photo : Anh Tuân/CVN

Pour réaliser ses vœux et ses recommandations, l’ensemble du Parti, du peuple et de l’armée valorise pleinement l’héroïsme révolutionnaire, tout en combinant la force de l’unité nationale et la force de l’époque, pour aboutir aux grandes victoires dans la guerre de résistance contre les États-Unis, pour le salut national, dont l’apogée est la campagne historique de Hô Chi Minh. Le Sud est alors complètement libéré et le pays réunifié. Le Vietnam entre dans une nouvelle ère - celle de l’indépendance, de l’unification, de la paix et de l’édification du socialisme.

Chaque victoire et chaque progrès de la révolution vietnamienne sont associés au grand mérite du Président Hô Chi Minh, à sa direction et à sa pensée. Dans la mise en œuvre de Renouveau (politique lancée en 1986), face aux évolutions complexes de la situation mondiale et aux difficultés internes, notre Parti reste toujours inébranlable dans la poursuite du marxisme-léninisme et de la pensée de Hô Chi Minh. Il les applique de manière créative pour les conformer à la réalité du pays, ce qui aboutit à de grandes avancées d’importance historique.

D’un pays pauvre et retardataire, le Vietnam est devenu un pays en développement à revenu intermédiaire. Son potentiel, sa position et son prestige sur la scène internationale ne cessent de s’accroître. Le Vietnam continue résolument d’avancer sur la voie choisie par le Parti, le peuple et l’Oncle Hô bien-aimé. Les réalisations remarquables en plus de 30 ans de Renouveau affirment que les politiques innovantes du Parti basées sur le marxisme-léninisme et l’idéologie de Hô Chi Minh sont à la fois judicieuses, créatives et adaptées aux réalités vietnamiennes ainsi qu’aux tendances de développement de l’époque.
Phuong Dung - Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Excursion au village des chapeaux iconiques Le village de Chuông, situé à plus de 30 km du centre-ville de Hanoï, est réputé depuis longtemps pour la fabrication de chapeaux coniques en feuilles de latanier.