17/05/2020 10:30
Depuis la nuit des temps, homme et moustique ne font pas bon ménage. À se demander pourquoi la nature a créé cet insecte qui passe son temps à persécuter l’homme en le piquant sournoisement de toute part. Et pourtant, tout commence par une histoire d’amour.
>>De perle en crabe (suite)
>>De perle en crabe
>>L’arbalète magique

Dans l’amour, l’ingratitude coûte cher. Photo : CTV/CVN

Il était une fois dans une région lointaine du Vietnam, un jeune paysan, brave et généreux de nom de Ngoc Tâm. Il avait pour femme Nhan Diêp. Celle-ci était d’une beauté merveilleuse. Mais, contrairement à son mari qui était économe et laborieux, elle était paresseuse et aimait bien le luxe. Malgré cela, Ngoc Tâm aimait sa femme et lui pardonnait tout.

Malheureusement, cette union ne fut que de courte durée car sa femme mourut brutalement un beau matin. Sombrant dans la détresse, Ngoc Tâm ne voulut pas se séparer du corps de sa femme et s’opposa à son ensevelissement. Après avoir vendu ses biens, il s’embarqua dans un sampan avec le cercueil et erra au gré du courant, n’ayant en tête aucune destination précise.

Gouttes d’amour

Un jour, son sampan l’amena au pied d’une colline verdoyante et parfumée. Descendu sur terre, Ngoc Tâm découvrit un paysage empreint de beauté avec des fleurs rares, des arbres chargés des fruits variés.

Au cours de son exploration, il rencontra soudain un vieillard à barbiche et cheveux blancs. Il se dégageait du vieil homme une grande sérénité et une miséricorde étonnante, ce qui lui permit de comprendre qu’il avait devant lui un Génie des lieux. Il se jeta à ses pieds et l’implora de rendre la vie à sa femme. Pris de pitié pour lui, le Génie lui dit : "Je vais exaucer tes vœux car ton amour et ta douleur sont sincères. Mais puisses-tu ne pas trop le regretter plus tard !".

Puis, il demanda au paysan d’ouvrir le cercueil, de se couper le bout du doigt et de laisser tomber trois gouttes de sang sur le corps de sa femme Nhan Diêp. Aussitôt, celle-ci ouvrit les yeux comme si elle sortait d’une longue léthargie. Ses forces revinrent très vite. Avant la séparation, le Génie s’adressa à sa femme : "N’oubliez pas vos devoirs d’épouse. Pensez à l’amour que votre époux vous porte et à son dévouement. Soyez heureux tous deux !".

Le moustique ou l’incarnation de la femme ingrate cherchant à regagner les trois gouttes de sang données par son mari. Photo : CTV/CVN

Pressé de regagner son foyer, le paysan Ngoc Tâm tenta de ramer jour et nuit. Un soir, il dut accoster pour aller acheter des provisions. Pendant son absence, une grande barque d’un riche marchand vint s’amarrer à côté de la sienne. Frappé par la beauté de Nhan Diêp, le marchand entra en conversation avec elle, finit par la séduire et par l’emmener avec lui vers une nouvelle destination.

À son retour, Ngoc Tâm, furieux, décida de se lancer à la poursuite du riche marchand. Il parvint à retrouver ce dernier après de longs mois de recherche. Il retrouva sa femme et proposa à cette dernière de le rejoindre. Habituée à la vie facile, celle-ci refusa cette proposition. Du coup, le paysan fut guéri de son amour et dit à sa femme : "Tu es libre de me quitter. Mais tu dois me rendre les trois gouttes de sang que j’ai versées sur ton corps pour te ranimer".

Heureuse de se débarrasser à si bon compte de son stupide mari, Nhan Diêp s’empressa de se piquer le doigt. Mais au moment où le sang commença à couler, elle s’écroula morte. Cette femme frivole et légère ne pouvait pas se résigner à quitter définitivement ce monde. Elle y revint en se transformant en un minuscule insecte poursuivant sans relâche Ngoc Tâm pour lui voler les trois gouttes de sang qui la ramèneraient à la vie humaine. Mais celui-ci s’était enfui bien loin pour recommencer sa vie avec une autre femme.

Depuis, les siècles ont passé, la descendance de Ngoc Tâm a prospéré, et elle porte en elle le sang de l’ancêtre. Mais caché dans la multitude humaine, il est bien difficile de savoir qui porte ce sang si précieux. C’est pourquoi, le moustique pique tous les êtres humains en espérant retrouver les trois gouttes de sang qui lui permettront de reprendre forme humaine.

Ông Ngoai/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.