17/09/2019 23:19
Si la cuisine française devient de plus en plus appréciée des Vietnamiens, ses spécialités régionales restent encore peu connues du grand public. Hey Pelo relève le défi et devient le premier restaurant de tacos français au Vietnam.
>>Banh nêp, une spécialité savoureuse de Hanoï
>>"Culture française: littérature, art et société" au cœur d’une école d’été
>>Cà phê sua da: un trésor gustatif vietnamien de renommée mondiale

Le tacos lyonnais à Hey Pelo, le premier restaurant de tacos français au Vietnam.

Au bord du lac de l’Ouest, Hey Pelo se distingue parmi ces nombreux restaurants situés sur la rue Xuân Diêu. Sa plaque jaune et moderne et ses irrésistibles odeurs de tortilla, attirent inévitablement à l’intérieur. Sa propreté, son dynamisme et son accueil ne cessent de séduire de nombreux clients vietnamiens et étrangers.

Son fondateur, le Lyonnais Julien Sanchez, s’est installé au Vietnam en 2016. Dès son arrivée, il se demande où trouver un bon restaurant de tacos français, en vain. Finalement, c’est en décembre 2018, qu’il décide de créer Hey Pelo avec l’aide de sa femme Nguyên Xuân Hà Phuong, qui est chef de cuisine du restaurant. Au début, personne ne connaissait le tacos lyonnais, ni même les Français du quartier. Pourtant après seulement neuf mois d’existence, ces deux fondateurs peuvent être fiers de leur travail.

Le tacos est une spécialité de la région lyonnaise, né à l’aube des années 2000. Une préparation de forme rectangulaire à mi-chemin entre burrito, kebab et panini, le plus souvent à base de viande, de frites et de sauce.

Les gestionnaires assurent une recette de tacos français avec les ingrédients frais, propres et de meilleure qualité.

Le client est libre d’y ajouter, du bœuf haché, du poulet ou encore des falafels pour les végétariens. Ensuite, il sélectionne la taille de son tacos parmi les 4 proposées, de 250 grammes jusqu’à 1 kilo.

Hormis le ketchup, la mayonnaise et le sriracha, ce restaurant propose également des sauces populaires en France, telles que "samurai", "algérien", ou "à l’ail". Il concocte aussi la sauce "frappaz" dont la recette "comprend de la mayonnaise, du yaourt, de la menthe, et d’autres ingrédients ‘secrets'", à côté de la salade "tchouktchouka" qui est "un mélange de poivrons, tomates et oignons", explique Julien Sanchez.

Par ailleurs, les fromages (français et vietnamiens), les omelettes, les frites, et les oignons sont toujours à la carte. Les staffs plient et mettent ces tortillas dans les presses à panini pour les faire chauffer.

Cinq minutes après, les tacos sont prêts. Pousser la "porte du frigo", et accéder à ce lieu secret donnant sur une grande salle à manger lumineuse ou sur la terrasse extérieure avec une vue sur un étang de lotus. Et bon appétit bien sûr !

La "porte de frigo" donne accès sur la salle à manger de Hey Pelo.

Entre 120 et 200 clients fréquentent Hey Pelo tous les jours. Certains sont des habitués qui viennent ici "pour la troisième ou quatrième fois" de la semaine. Au début, sa clientèle était principalement constituée d’étrangers, "mais peu à peu, les Vietnamiens ont commencé à s’intéresser au tacos français et représentent actuellement 40% de nos clients", partage Nguyên Xuân Hà Phuong.

Les staffs arrivent au restaurant à 10h du matin pour préparer les sauces et les légumes. Les viandes sont mijotées et préparées sur place. Hey Pelo accueille les clients jusqu’à 15h00, puis rouvre de 18h00 jusqu’à minuit. L’activité est importante, particulièrement lorsque ce restaurant gère simultanément les ventes en ligne et sur place. Leur secret ? Miser sur une recette généreuse et simple faite à base de produits frais et de qualité.

"Nous ici, on travaille avec des galettes de blé fraîches. On a de la viande fraîche tous les jours. On coupe les pommes de terre, on prépare les tchouktchoukas, on fait nos sauces..., précise Julien Sanchez. On a énormément de +fait maison+, et on travaille également avec les fruits bio et légumes de qualité chaque saison."

Hoàng Ngoc Lân, ancien étudiant de France, avec ses tacos français.

"Je trouve que c’est magnifique ici ! Le lieu et le goût me rappellent mes souvenirs en France, exprime Hoàng Ngoc Lân, ancien étudiant en France. Je vais recommander ce restaurant à mes amis, et la prochaine fois, on ira tous ensemble !"

Et ce n’est que le début ! De nouveaux ingrédients seront bientôt à la carte : merguez, harissa, olive, tomates marinées... qui permettent aux fondateurs de raconter, via cette spécialité peu connue, "leur histoire" et "leur amour" pour le Vietnam.

"Je suis tombé amoureux du Vietnam. C’est un super pays, Hanoï est très dynamique et ne cesse de grandir. Les tacos sont en fait les plats que ma femme et moi faisions à la maison... Aujourd’hui, la dynamique actuelle de Hey Pelo est très positive, et ça me laisse de belles perspectives d’avenir !", confie Julien Sanchez.

Texte et photos : Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Les sites incontournables de Dông Thap Dông Thap est l’une des treize localités du delta du Mékong. Elle fait partie de la région de "Dông Thap Muoi", surnommée "la Plaine des Joncs". Située à 165 km de Hô Chi Minh-Ville, cette jolie province au charme unique du Sud est une base idéale pour explorer la région.