18/01/2020 22:27
Le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thành Phong, a exprimé le 17 janvier son espoir que la Banque mondiale (BM) aide la mégapole du Sud à devenir un centre financier international.
>>Hô Chi Minh-Ville appelée à devenir un centre financier international
>>Faire de Hô Chi Minh-Ville un centre financier régional et international

Un coin de Hô Chi Minh-Ville. Photo : TTDT/CVN

Lors de la cérémonie de publication d’un rapport sur le développement du Vietnam en 2019 de la BM, tenue le 17 janvier, Nguyên Thành Phong a déclaré que bien que la ville ait pris des mesures de pointe en matière de connectivité pour le développement, la taille de son économie reste modeste avec 58 milliards de dollars. Par conséquent, malgré un taux de croissance annuel élevé, l'économie de Hô Chi Minh-Ville reste encore loin par rapport à celle de grandes villes de la région.

Notant certaines causes de ce fait, il a déclaré que Hô Chi Minh-Ville avait un point de départ bas, une connectivité laxiste et une infrastructure médiocre qui ne peuvent pas encore répondre aux normes ou être connectée à celle de la région. En outre, sa participation aux chaînes de valeur nationales et internationales est encore limitée, tandis que les services logistiques sous-développés ne sont pas en mesure de répondre à la demande de développement à long terme.

Le responsable a espéré que la Banque mondiale et les experts trouveraient des solutions efficaces pour aider Hô Chi Minh-Ville à combler les lacunes de connectivité existantes, et aideraient la ville à se développer rapidement et durablement dans le temps à venir.

Lors de l'événement, les experts ont partagé leur point de vue selon lequel la connectivité était nécessaire pour améliorer la compétitivité dans le cadre d'une intégration internationale de plus en plus étendue, et cela contribuera à renforcer la croissance économique et la résilience, en particulier lorsque Hô Chi Minh-Ville et la région voisine du delta du Mékong sont désormais soumises à un grave impact du changement climatique et l’intrusion d'eau salée.

Le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione, a déclaré que les changements rapides dans les modèles de commerce international et de consommation intérieure, ainsi que les risques de catastrophe croissants, influenceraient la demande de connectivité au Vietnam à l'avenir.

L'amélioration du système de connectivité, non seulement des infrastructures mais aussi des services de transport et de logistique, par des politiques et des investissements appropriés, aidera le pays à aller plus loin dans la promotion de l'intégration, du développement inclusif et de la résilience, a-t-il ajouté. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.