26/07/2021 11:29
À partir du 26 juillet, les habitants de Hô Chi Minh-Ville ne pourront pas sortir entre 18h00 et 06h00 visant à contenir la propagation du COVID-19, a rapporté, dimanche soir 25 juillet, le président du Comité populaire municipal Nguyên Thành Phong.
>>Plus de 1,5 million de doses de vaccin supplémentaires au Vietnam
>>COVID-19 : le total s’établit à 101.173 cas confirmés
>>Coronavirus : le total porté à 98.465 cas confirmés au 25 juillet à 19h00

Couvre-feu à 18h00 à Hô Chi Minh-Ville à partir du 26 juillet.
Photo : VNA/CVN

Toutes les activités de la ville sont temporairement suspendues, sauf cas d'urgence médicales et des opérations anti-COVID-19, a présisé le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thành Phong.

Selon Nguyên Thành Phong, la situation actuelle imprévisible de l'épidémie est due au non-respect des mesures de distanciation par certains habitants, obligeant les autorités locales à appliquer des mesures plus drastiques, pouvant affecter de nombreux aspects de la vie sociale.

Après 16 jours de mise en œuvre de la directive N°16 du Premier ministre, Hô Chi Minh-Ville n’a pas encore réalisé certains objectifs en matière de contrôle du COVID-19, ont souligné les autorités municipales, appelant tous les habitants de respecter strictement des mesures préventives pour que la ville puisse contrôler le virus dans les meilleurs délais.

À ce jour, Hô Chi Minh-Ville a accompli 55 jours de distanciation sociale avec différents niveaux, depuis la mise en œuvre des restrictions conformément à la directive N°15 du Premier ministre et à la directive N°10 du Comité populaire municipal sur le renforcement des mesures de prévention et de contrôle l'épidémie dans la ville.

Du 9 juillet à ce jour, la ville met en place la distanciation sociale conformément à la directive N°16 du Premier ministre.

VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.