08/03/2019 18:21
Les prix mondiaux des produits alimentaires sont remontés en février, alors que l'Indice des prix des produits alimentaires affichait une moyenne de 167,5 points, soit une hausse de 1,7 % depuis janvier en raison d'une forte augmentation des prix des produits laitiers, indique jeudi 7 mars l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans un communiqué.
>>La FAO prévoit un nouveau record du stock modial de céréales d'ici la fin de la saison 2018
>>Hausse des prix mondiaux des produits alimentaires

Les prix mondiaux des produits alimentaires sont remontés en février en raison d’une forte augmentation des prix des produits laitiers. Photo: FAO/CVN

L'Indice, qui est un indice pondéré par les échanges commerciaux permettant de suivre l'évolution mensuelle des principaux groupes de produits alimentaires, a atteint son plus haut niveau depuis août 2018 mais sa valeur a baissé de 2,3% par rapport au même mois l'année dernière.

L'Indice FAO du prix des céréales affichait une moyenne de presque 169 points en février, soit en légère hausse depuis janvier, notamment en raison d'une plus grande fermeté des prix pour le maïs.

L'Indice FAO des prix de l'huile végétale a augmenté de 1,8 % pour atteindre 133,5 points, enregistrant ainsi son plus haut niveau depuis octobre 2018. La hausse du mois de février s'explique principalement par des prix plus élevés pour les cotations d'huile de palme, de soja et de tournesol.

Celui des prix de la viande a connu une légère hausse, grâce notamment à une hausse des prix de la viande bovine et de la viande de porc.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a augmenté de 5,6 % depuis janvier. Une situation qui s'explique par une forte demande d'importation pour le lait écrémé en poudre, le lait entier en poudre et le fromage. La baisse saisonnière et attendue de la production de beurre a également contribué à faire monter les prix du beurre.

L'Indice FAO du prix du sucre a augmenté de 1,2 % depuis janvier, surtout en raison d'inquiétudes liées aux perspectives de production dans certains des principaux pays producteurs.

Dans son dernier Bulletin sur l'offre et la demande de céréales, également publié jeudi 7 mars, la FAO a revu à la baisse la production céréalière mondiale pour 2018 qui avait d'abord été estimée à 2 609 millions de tonnes en janvier, pour lui faire finalement atteindre les 2,8 millions de tonnes.

Cette dernière révision s'appuie en grande partie sur des estimations faisant état d'une baisse de la production de maïs aux États-Unis et vient renforcer la tendance générale vers la baisse de la production mondiale de céréales sur l'année. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Fête du temple Dô à Bac Ninh La fête du temple Dô a été inaugurée vendredi 19 avril à Dinh Bang, une commune rattachée à la province de Bac Ninh (Nord). Des dizaines de milliers de visiteurs et des délégations de descendants des Ly doivent y participer durant trois jours.