14/02/2021 17:32
Tous les arrondissements et les districts de la ville de Hanoï doivent suspendre toutes les activités festives jusqu’à la pleine lune du premier mois lunaire pour la prévention de la pandémie de COVID-19.
>>Scénarios pour le tourisme post-COVID-19
>>Technologies 3D et réalité virtuelle pour promouvoir les visites culturelles
>>Les achats en ligne toujours en vogue en temps de post-COVID

Lors de la Fête de la pagode des Parfums en 2020.
Photo : Thanh Tùng/VNA/CVN

C’est ce qu'a déclaré le vice-président du Comité populaire municipal de Hanoï, Chu Xuân Dung, lors de la réunion du Comité de pilotage municipal pour la prévention et le contrôle de COVID-19, tenu le 13 février.

Il a demandé au district de My Duc d'arrêter toutes les activités de la Fête de la Pagode Huong ou Pagode des Parfums (la plus longue fête du Vietnam qui dure pendant trois mois du printemps) et l'accueil les visiteurs à cette occasion.

Lors de la réunion, le directeur adjoint du Service municipal de la santé, Hoàng Duc Hanh, a informé que du 10 au 13 février, Hanoï avait constaté deux nouveaux cas de COVID-19. Ainsi, du 27 janvier jusqu’à présent, Hanoï a enregistré 30 cas de COVID-19 dans la communauté.

Le secteur municipal de la santé continue de mettre en œuvre la mise en quarantaine et de prélever des échantillons pour les tests des tous les personnes entrant à Hanoï pour prévenir activement la pandémie.

Le vice-président du Comité populaire municipal Chu Xuan Dung a demandé aux services et secteurs de poursuivre les mesures de prévention et de lutte contre le COVID - 19 ; renforcer le contrôle et l'application des sanctions pour les violations des réglementations anti-épidémiques... Les autorités locales doivent bien contrôler les personnes de retour des zones épidémiques.

Enfin, le responsable a demandé aux services, secteurs d'élaborer des scénarios et des plans spécifiques pour répondre à toutes les situations urgentes.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre