14/08/2019 18:23
Hanoï a soumis son dossier de candidature pour rejoindre le Réseau des villes créatives de l'UNESCO. En novembre prochain, la ville enverra une délégation en France où les résultats de la sélection des candidatures seront annoncés.
>>Hanoï, "ville pour la paix" depuis 20 ans
>>Hanoï, la terre où convergent les élites des villages de métiers

Les rues piétonnes ont donné une nouvelle physionomie à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique de développement urbain durable.

Les 180 villes qui forment actuellement ce réseau travaillent ensemble vers un objectif commun : placer la créativité et les industries culturelles au cœur de leur plan de développement au niveau local et coopérer activement au niveau international.

En rejoignant le réseau, les villes s’engagent à partager leurs bonnes pratiques et à développer des partenariats associant secteurs public, privé et société civile pour renforcer la création, la production, la distribution et la diffusion des activités, des biens et des services culturels; développer des pôles de créativité et d’innovation et élargir les opportunités des créateurs et des professionnels du secteur culturel.

Elles doivent également améliorer l'accès et la participation à la vie culturelle, en particulier au bénéfice des groupes et des personnes défavorisées ou vulnérables; intégrer pleinement la culture et la créativité dans les plans de développement durable.

Créer des espaces culturels 

Le Réseau couvre sept domaines créatifs: artisanat et arts populaires, arts numériques, cinéma, design, gastronomie, littérature, et musique. Malgré ses avantages en matière d’artisanat et d’arts populaires, Hanoï a choisi le domaine "design" pour valoriser sa capacité créative.

Contrairement à Dubaï avec des ouvrages architecturaux modernes ou Singapour qui intègre dans sa conception urbaine des solutions intelligentes pour répondre aux besoins des citoyens en matière de logements, de soins, d’éducation et de transports, Hanoï vise à créer des espaces culturels  sur la base d’un riche patrimoine culturel.

Une scène du spectacle "Tinh hoa Bac bô" (La Quintessence du Tonkin).
Photo: TTVH/CVN

Actuellement, Hanoï recense environ 70 espaces créatifs dont le Musée de Hanoï et le Musée des Femmes du Vietnam qui utilisent des techniques d’éclairage et technologies numériques pour donner aux visiteurs des expériences les plus vivantes et intéressantes. En outres, les rues piétonnes autour du lac de l’Épée restituée, avec des ouvrages architecturaux de valeur, ont accueilli de nombreux fêtes et évènements culturels internationaux.

La capitale a également organisé ces trois dernières années de nombreux programmes et projets pour accélérer la participation de la communauté dans le secteur de créativité, y compris des projets ciblant des groupes vulnérables.

Vun Art, qui est une coopérative au village de la soie de Van Phuc, dans l’arrondissement de Hà Dông, vend des tableaux crées par des personnes handicapées à partir des petits morceaux de tissus. Le spectacle Tinh hoa Bac bo (La Quintessence du Tonkin) met en avant la beauté naturelle de la campagne du Nord et la vie spirituelle hétéroclite des habitants locaux via la représentation de150 acteurs amateurs dont la profession de base est agriculteur.

Un centre de design créatif

Pham Thi Lan Anh, cheffe de la Division de gestion des patrimoines du Service municipal de la culture et des sports, a déclaré que Hanoï avait édifié trois initiatives consolidant le rôle de la culture et la créativité dans la promotion du développement durable pour remplir des objectifs fixés par le Réseau des villes créatives de l'UNESCO.

Premièrement, la capitale créera un centre de design créatif qui aura pour missions de rassembler des personnes talentueuses en matière de design et de créativité, de soutenir des projets créatifs potentiels et de promouvoir la coopération internationale dans la créativité.

Deuxièmement, Hanoï édifiera un réseau d’espaces créatifs réservé à des activités de design, de production artisanale et artistiques. Troisièmement, une série d’émissions télévisées (talk show, game show et live show) sera organisée par la Télévision de Hanoï, des journaux électroniques locaux et VTV6 pour encourager la communauté, notamment les jeunes, à participer à des activités créatives.

Dans son dossier candidature, Hanoï proposera d'organiser le festival annuel de design et de créativité de Hanoï, le forum des villes créatives en Asie du Sud-Est et de créer un réseau des jeunes designers.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Ngàn Chuông : les grandes merveilles du petit Sa Pa Du fait de sa beauté immaculée, la chute d’eau de Ngàn Chuông fait partie des destinations les plus courues de la province septentrionale de Quang Ninh.