26/09/2019 21:30
Hanoï souhaite coopérer avec des localités et entreprises françaises et étudier leurs expériences en matière d’infrastructures, de gestion de villes intelligentes…, a déclaré Nguyên Thê Hung, vice-président du Comité populaire municipal.
>>Hanoï attache l'importance à la coopération avec Île-de-France
>>Promouvoir la coopération entre Hanoï et les localités françaises

Le vice-président du Comité populaire municipal de Hanoï, Nguyên Thê Hung, et la sénatrice Catherine Deroche, présidente du Groupe parlementaire d’amitié France - Vietnam. Photo : HNM/CVN

En recevant, mercredi 25 septembre à Hanoï, la sénatrice Catherine Deroche, présidente du Groupe parlementaire d’amitié France - Vietnam, Nguyên Thê Hung s’est déclaré réjoui du développement vigoureux de la coopération décentralisée vietnamo-française dans plusieurs domaines, notamment dans  l’éducation, la santé et le commerce.

Il lui a demandé de contribuer à la promotion de l’amitié entre la capitale vietnamienne et des localités françaises.

Pour sa part, la sénatrice française a exprimé son impression devant le développement dynamique de Hanoï et déclaré tenir en haute estime les relations entre la capitale vietnamienne et des localités françaises.

Elle a souhaité que les deux parties continuent de valoriser les résultats de la coopération bilatérale.

Dans le cadre de sa visite de travail du 20 au 26 septembre au Vietnam, la sénatrice  a aussi été reçue par la présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân.

Selon le Comité populaire municipal, fin octobre 2018, la France recensait 102 projets en activité à Hanoï, cumulant 273,6 millions de dollars de capitaux enregistrés. La France a aussi octroyé 515,39 millions d’euros en faveur de trois projets dans la capitale.

Hanoï coopère étroitement avec l’Île-de-France et Toulouse dans la culture, le tourisme, la formation du personnel de santé et le développement des chemins de fer.

La ville met en œuvre plusieurs projets de coopération dans la santé avec Paris, coordonne avec l’Agence française de développement dans la conservation des patrimoines culturels et du vieux quartier, le traitement des déchets, la lutte contre la pollution de l’environnement et la résilience au changement climatique. Elle a signé avec l’ambassade de France un accord dans la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement.

L’année 2019 marque le 30e anniversaire de la coopération entre Hanoï et la région d'Île de France. Leur coopération est un bel exemple de coopération décentralisée entre le Vietnam et la France.

Après 30 ans de coopération, la capitale vietnamienne a obtenu des résultats impressionnants en matière de planification et de gestions urbaines, de préservation du patrimoine du Vieux quartier et de développement des métiers artisanaux. Les deux localités déploieront bientôt des projets de coopération dans de nouveaux domaines prometteurs tels que pépinières de start-up, lutte contre la pollution de l’air et prévention du changement climatique.

Hanoï et l'Île-de-France ont signé un mémorandum d'accord sur la création d'un incubateur de startups, Hanoi French City Lab, destiné à soutenir les startups vietnamiennes et françaises dans les domaines du développement urbain, de l'environnement, de la construction de villes intelligentes et du développement durable.

Sur le plan environnemental, un accord de partenariat pour le dimensionnement d’un réseau de surveillance et d’information sur la qualité de l’air a été signé en septembre 2016 entre le Service municipal des ressources naturelles et de l’environnement et l’Association de surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France (Airparif).

Ce projet, à l’initiative du Comité populaire de Hanoï et de l’ambassade de France au Vietnam, bénéficiait d’un soutien de 120.000 euros de l’Agence française de développement (AFD). L'objectif était de permettre à Hanoïde se doter rapidement d'un dispositif opérationnel efficace.

Dans les temps à venir, le Comité populaire de Hanoï continuera de se coordonner avec Airparif dans la mise en œuvre du projet d’assistance technique à l’étude de la situation de l'air de Hanoï, financé par le gouvernement français.

S’agissant du développement des sciences et technologies, Hanoï et l'Île de France ont lancé un projet d’incubateur d'entreprises. Il s’agit d’une avancée importante pour que la capitale vietnamienne participe au réseau d’entreprises françaises, et celui du monde en général.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.