13/01/2021 17:43
Le secrétaire du Comité du Parti de Hanoï, Vuong Dinh Huê, a reçu, mardi 12 janvier dans la capitale, la directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam, Carolyn Turk.
>>Hô Chi Minh-Ville cherche à élargir sa coopération avec la Banque mondiale
>>Le modèle d’administration urbaine de Hô Chi Minh-Ville en débat
>>Adoption du projet de la résolution sur l’administration urbaine

Le secrétaire du Comité du Parti de Hanoï, Vuong Dinh Huê, et la directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam, Carolyn Turk, le 12 janvier.
Photo : VNA/CVN

Lors de la réunion, Vuong Dinh Huê a déclaré que Hanoï avait besoin de ressources importantes pour le développement des infrastructures inhérentes à son urbanisation rapide.

Selon lui, ces cinq dernières années, la ville avait attiré 25 milliards d'USD d'investissements directs étrangers (IDE), dont 4 milliards d'USD rien qu'en 2020.

Pour atteindre l'objectif d'un taux de croissance de 7,5% au cours de ces cinq prochaines années, l'investissement total dans le développement de la ville devrait augmenter de 12% par an.

À cette fin, la ville doit appeler à plus de ressources, dont IDE, APD (aide publique au développement) et prêts à des taux favorables d'organisations financières internationales, telle que la Banque mondiale, a-t-il déclaré, ajoutant que Hanoï espère un soutien technique et des consultations dans le développement socio-économique, le bien-être social, l'approvisionnement en eau, la gestion urbaine, la réduction des embouteillages et la réponse au changement climatique.

Pour sa part, Carolyn Turk s'est déclarée impressionnée par la croissance rapide et forte de Hanoï. Cependant, elle a dit que la ville était confrontée à un certain nombre de problèmes, en particulier la pollution des rivières et lacs et la mauvaise qualité de l'air, qui nécessitent des mesures d'urgence.

Au fil des ans, la BM a aidé Hanoï à développer un système de transport rapide par bus (BRT), mais l'aide s'avère modeste par raport au potentiel et aux aspirations de la BM.

Elle a suggéré quatre domaines de coopération dans le temps à venir, dont le développement d'un système ferroviaire urbain, notamment la ligne N°6 (Nôi Bài - Ngoc Hôi), et la recherche d'une vision stratégique du transport urbain.

La BM espère partager son expérience dans la lutte contre la pollution de l'eau et la sécurité alimentaire, a-t-elle déclaré, ajoutant que la BM mène des recherches sur les sources de pollution de l'air à Hanoï et dans les localités voisines.

Se félicitant des opinions de la représentante de la BM, Vuong Dinh Huê, a déclaré que Hanoï cherche à diversifier les ressources pour mettre en œuvre un système d'infrastructures majeur.

La ville espère recevoir le soutien de la banque pour mener à bien la recherche de préfaisabilité de la ligne ferroviaire urbaine N°6. La ville envisagera d’utiliser les prêts bancaires pour d’autres projets ferroviaires urbains, a-t-il déclaré.

Vuong Dinh Huê a espéré que la BM se coordonnerait avec la ville pour organiser des colloques et conférences afin de rechercher des solutions aux problèmes urgents de Hanoï.

Le même jour, il a également eu une réunion avec Kyle Kelhofer, directeur national de la Société financière internationale (SFI) pour discuter des futures orientations de coopération entre Hanoï et la SFI. 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.