10/10/2018 09:00
Aux dires d’experts, l’aménagement urbain, l’environnement, les communications… constituent de grands enjeux pour Hanoï dans ses efforts pour devenir une "cyber ville" ou ville intelligente.
>>Construisons la capitale de demain!
>>Hanoï, une future mégalopole moderne

L'aménagement urbain, un grand enjeu de la capitale.
Photo: Hoàng Phuong/CVN

"Comme les autres grandes zones urbaines du monde, Hanoï est confrontée à des défis majeurs tels que forte urbanisation, flux migratoire, croissance rapide de la population, problèmes environnementaux…", a estimé le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung, lors d’un récent séminaire  sur le thème "Édifier une zone urbaine intelligente à l’ère de la 4e révolution industrielle".

L’objectif des autorités de la capitale est de faire de Hanoï une zone urbaine intelligente et durable. Selon le maire de la ville, iCloud, robot, méga données, blockchain (chaîne de blocs), intelligence artificielle… sont les technologies fondamentales pour l’édification d’une "smart city".

Pour un développement vert et durable

Écologique, connectée, adaptée au fort développement urbain, cette ville du futur est pleine de promesses. Concrètement, cela recouvre plusieurs axes de développement: par exemple construire plus de bâtiments à énergie positive ou isolés lors de rénovations augmente les performances énergétiques globales. D’autres attributs sont propres aux "smart cities": optimiser la gestion des déchets, développer les moyens de transport écologiques comme les voitures électriques et le tramway, l’éclairage public ou les réseaux de télécommunications qui permettront de proposer des services innovants et en temps réel aux utilisateurs connectés.

Dix ans après l’extension de ses limites administratives, la capitale a connu un changement radical de sa physionomie. Beaucoup de nouvelles zones urbaines modernes sont sorties de terre: Van Quan, My Dinh, Mô Lao et An Khanh à l’ouest; Viêt Hung et Vinhomes à l’est; Linh Dàm et Gamuda au sud; et Ciputra au nord. Sans compter des agglomérations au bord du 3e périphérique telles Royal City, Times City et Trung Hoà - Nhân Chinh.


Trois "smart cities" au Vietnam en 2020
 
D’après le ministère de la Construction, une trentaine de villes vietnamiennes ont entamé un processus de transition vers une cité intelligente. D’ici 2020, le pays en aurait au moins trois répondant à ce qualificatif. Pour soutenir cette tendance, le gouvernement propose de nombreuses politiques prioritaires destinées au développement de l’économie, de l’éducation, du tourisme numérique, etc.
 
Cette urbanisation galopante crée une surcharge pour les hôpitaux et les écoles publics.

De nombreux axes routiers et ponts ont été ouverts au trafic. En dix ans, près de 250 km de routes, environ 70 tunnels et ponts destinés aux piétons, neuf autoponts… ont vu le jour. En l’honneur du Millénaire de Thang Long - Hanoï, en 2010, l’autoroute Lang - Hoà Lac, les ponts Thanh Tri et Vinh Tuy ont été mis en service. L’ouverture au trafic du 2e périphérique entre Nhât Tân et Câu Giây, des ponts Nhât Tân et Dông Trù ont contribué activement à la réduction du fléau des embouteillages.

La municipalité accélère les chantiers des lignes ferroviaires urbaines Cat Linh - Hà Dông (14,5 km) et Nhôn - gare principale de Hanoï (12,5 km).

Ces dernières années, le réseau de bus de Hanoï n’a cessé de s’étoffer, avec l’entrée en service de "bus à haut niveau de service" (Bus Rapid Transit - BRT) sur la ligne Kim Ma - Yên Nghia.

Maquette de la future zone urbaine intelligente de Nhât Tân - Nôi Bài, en banlieue de Hanoï.
Photo: DODA/CVN

Une "cité intelligente" à Dông Anh

Cependant, le développement des infrastructures ne satisfait pas encore les besoins réels. Les embouteillages et les inondations demeurent des questions épi-neuses. Ainsi, fin juillet, les rues Nguyên Trai, Vu Trong Phung et Vuong Thua Vu, dans l’arrondissement de Thanh Xuân, furent sous l’eau pendant des heures, avec des embouteillages monstres.

D’après le maître de conférences et Docteur Nguyên Hông Thuc, de l’Union des associations des sciences et techniques du Vietnam, "l’accroissement de la population se fait à un rythme bien supérieur à celui du développement des infrastructures, de communication notamment".

Le projet de construction de la “cité urbaine intelligente” de Nhât Tân - Nôi Bài, dans le district de Dông Anh, en banlieue de la capitale, devrait être mis en chantier ce mois d’octobre. Il s’agit du fruit d’un partenariat entre les groupes vietnamien BRG et japonais Sumitomo.

Prévue sur 310 ha dans la commune de Hai Bôi, cette zone urbaine, d’un coût prévisionnel de plus de 4 milliards de dollars, a été conçue par la Société d’architecture Nikken Sekkei. Ce projet se divise en cinq étapes. Pour la première, la coentreprise Sumitomo-BRG devrait injecter plus d’un milliard de dollars dans la construction des infrastructures, des appartements et des centres commerciaux.

La présidente du groupe BRG, Nguyên Thi Nga, a informé que la première étape pourrait s’achever en 2020 et la totalité du projet en 2028. Et d’ajouter que cette zone sera dotée de panneaux solaires et ses habitants pourront boire l’eau du robinet.

La signature de cette coopération entre les groupes Sumitomo et BRG a eu lieu en juin 2017 à l’occasion de la visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc au Japon. L’objectif, des plus ambitieux, est de faire de cette zone la cité intelligente la plus moderne d’Asie du Sud-Est.

Outre l’application des technologies, Hanoï s’intéresse aussi beaucoup à la préservation ainsi qu’à la promotion de son identité culturelle, au service du développement durable.

Hoàng Phuong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.