27/10/2013 17:11
Hanoi recense aujourd’hui 50.000 victimes de l’agent orange dont la plupart vivent dans des conditions difficiles. Toutefois, le soutien que la société leur apporte permet d’atténuer quelque peu leurs souffrances.

Un cours réservé à des enfants victimes de l'agent orange. Photo : Hô Câu/VNA/CVN


Phùng Thi Vuong, domiciliée dans le district suburbain de Ba Vi à Hanoi, est une ancienne jeune avant-garde durant la guerre. Son fils a eu un cancer, et ses deux petits sont atteints de troubles nerveux et d’atrophie des muscles deltoïdes à cause de l’agent orange.

Grâce au soutien des gens de bien, sa famille peut surmonter les difficultés. «Ma famille vit de l’agriculture. Avec six membres dont trois malades, nous vivons dans des conditions économiques délicates. Mais, comme tout le monde nous aide, nous pouvons nous débrouiller», explique Mme Vuong.

Comme Mme Vuong, plusieurs autres familles de victimes de l’agent orange ont surmonté leurs difficultés et se sont intégrées à la société. Les deux enfants de Nguyên Dang Diêm, domicilié dans le district de Thuong Tin, ont été contaminés par l’agent orange. Toutefois, grâce à une allocation mensuelle de 3 millions de dôngs fournie par la municipalité, il peut acheter des médicaments pour mieux soigner ses enfants.

Chu Quang Duc, né en 1984 dans le district de Mê Linh, est aussi une victime, atteint de malformations congénitales. L’assistance de la communauté lui a permis de remonter la pente. Aujourd’hui, il est enseignant en informatique dans une école de son district natal.

De nombreuses activités philanthropiques

Pour atténuer les douleurs des victimes de l’agent orange, la ville de Hanoi a organisé ces dernières années une série d’activités caritatives : remise de cadeaux lors des fêtes, de fauteuils roulants, de moyens de production, aides financières pour la production, consultations médicales gratuites...

Remise de cadeaux à des victimes de l'agent orange dans le district de Ba Vi, Hanoi. Photo : Nguyên Thuy/VNA/CVN


Le Comité populaire de Hanoi a par ailleurs élaboré un plan de règlement des conséquences de l’agent orange pour 2015. Les services de la ville ont renforcé leur assistance des victimes du défoliant toxique.

Nguyên Sy Thuy, président de l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine de Hanoi, a rappelé que depuis sa création, l’association a collecté une somme totale de 25 milliards de dôngs pour les victimes. «Auparavant, la vie de nombreuses familles concernées par l’agent orange était particulièrement difficile. Grâce aux préoccupations de la ville et aux aides d’organisations et d’individus, ils ont pu atténuer leurs souffrances et vivre dans de meilleures conditions», a conclu M. Thuy.

Huong Linh/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Bientôt la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature se déroulera du 21 au 23 novembre dans le centre de la culture et des arts du Vietnam (N°2, rue Hoa Lu) à Hanoï.