09/03/2019 18:10
Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a souligné que le succès de l'organisation du 2e Sommet États-Unis - RPDC avait permis de promouvoir l'image du Vietnam et de sa capitale. Ci-dessous son entretien avec la presse.
>>Hanoï à travers les médias internationaux
>>Sommet États-Unis - RPDC: une occasion en or pour le tourisme
>>Hanoï, "Ville de la paix"

Le 2e Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a été organisé à Hanoï en toute sécurité. Vos impressions et évaluations sur ce qu’a fait la ville pour l’événement?

Ce fut un grand honneur pour la ville d’avoir été choisie pour la tenue du 2e Sommet États-Unis - RPDC. L’occasion pour notre pays et notre capitale de promouvoir l’image d’un pays amical et paisible, d’une ville millénaire ancrée dans ses traditions, et de transmettre ce message au monde: "Le Vietnam est en plein développement et en pleine intégration internationale. Il constitue une destination appréciable pour les visiteurs internationaux".

Pour accueillir cet événement important, le gouvernement a demandé à la ville de collaborer avec les ministères et services compétents pour son organisation, de la décoration à la logistique, en passant par l’assainissement environnemental. L’objectif était de faire le maximum pour, via ce sommet, présenter au monde l’image d’un Vietnam et de sa capitale en plein processus d’intégration internationale et de développement socio-économique rapide, montrer un pays paisible dont la capitale millénaire mérite son titre de "La ville de la paix".

En moins de deux semaines, respectant les directives du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, nous avons effectué d’énormes travaux pour garnir les rues de fleurs et de plantes, assurer l’éclairage et la propreté afin de donner à Hanoï la physionomie d’une ville verte, propre, hospitalière et civilisée. Des panneaux d’identification du sommet, des drapeaux des trois pays (Vietnam, États-Unis, RPDC), des affiches de promotion touristique, des écrans LED, etc., ont été installés un peu partout, notamment sur les axes principaux menant au centre-ville depuis l’aéroport international de Nôi Bài ou la Nationale Hanoï - Lang Son.

Maintenant que l’événement est achevé, je peux vous affirmer que Hanoï a bien assumé les tâches confiées, notamment dans la garantie d’une sécurité absolue. Aucun incident n’est en effet à déplorer. Je voudrais, au nom des autorités municipales, adresser mes remerciements aux Hanoïens qui, ces derniers jours, ont contribué activement à l’organisation réussie du sommet. En particulier, à travers la presse, j’ai vu des images d’habitants hospitaliers communiquant avec touristes et journalistes en mission dans les rues. Chaque Hanoïen est devenu lors de cet événement un véritable messager de la paix. 

Pensez-vous que Hanoï a su bien profiter de cette occasion pour promouvoir son tourisme?

Comme vous le savez, la presse est un excellent canal pour promouvoir le tourisme. Hanoï s’est ainsi efforcée d’être aux petits soins avec les journalistes venus couvrir l’événement. Nous avons mobilisé des bus touristiques à deux étages pour les transporter gratuitement en mission. Au Centre de presse international, la ville leur a proposé des plats traditionnels du Vietnam, notamment des spécialités de Hanoï.  Ces plats, dont le phở (soupe de nouilles de riz à la viande de porc ou de bœuf), le bún chả (vermicelles de riz au porc grillé), le bánh cuốn (raviolis à base de farine de riz cuits à la vapeur, farcis de viande de porc haché et de champignons noirs), le café à l’œuf, etc., ont été servis gratuitement.

Pour les voyagistes, Hanoitourist a collaboré avec Saigontourist pour organiser des circuits gratuits en faveur des reporters étrangers dans le centre-ville, le village de porcelaine de Bat Tràng, le village ancien de Duong Lâm ainsi que dans plusieurs autres sites touristiques des provinces de Quang Ninh et Ninh Binh (Nord). La capitale vietnamienne voulait présenter ses atouts pour, par le biais des journalistes, attirer davantage de touristes internationaux dans le futur. Sur le long terme, la ville mettra en œuvre des plans de développement de sa gastronomie, de ses valeurs culturelles immatérielles, de développement et de préservation de ses villages de métiers traditionnels. L’objectif est de continuer de faire de Hanoï une destination attrayante et sûre aux yeux des voyageurs. Nous espérons qu’elle deviendra une destination inoubliable que les touristes voudront revisiter plusieurs fois.

Devant la statue du roi Ly Thai Tô, rue Dinh Tiên Hoàng, à Hanoï, pendant les jours du Sommet.

Cette année, Hanoi fête le 20e anniversaire de la réception du titre de "La ville de la paix" remis par l’UNESCO. Que comptent faire les autorités municipales pour qu’elle soit toujours digne de cette reconnaissance?

C’est par hasard que ce 2e Sommet États-Unis - RPDC a coïncidé avec le 20e anniversaire de ce titre. Hanoï est l’unique ville d’Asie à avoir été reconnue par l’UNESCO, en 1999, comme  "La ville de la paix". Ces 20 dernières années, les autorités municipales ont fait des efforts constants pour conserver ce titre. Récemment, Hanoï a été reconnue par le Forum économique mondial en Suisse comme l’une des dix villes les plus dynamiques au monde, se classant à la 8e place. Ces titres honorifiques rendent les autorités locales encore plus confiantes et responsables pour continuer d’agir afin de faire de Hanoï une ville verte, civilisée et moderne.

Ces prochaines années, la stratégie de développement de la ville comporte des programmes à long terme dont l’assainissement environnemental et la réduction de la pollution de l’air. La ville a achevé son programme de plantation d’un million d’arbres en trois ans (2016-2018) et poursuit son plan de plantation de 600.000 autres entre 2019 et 2020. Avec comme slogan: "Chaque famille plante un arbre et chaque famille participe au fleurissement et au verdissement des rues et lieux de résidence".

Outre les programmes destinés à rendre la ville plus verte et plus propre, j’ai signé le 25 février la directive N°3 demandant aux services, bureaux administratifs, arrondissements et districts de continuer de veiller à la bonne application des règles de comportement en milieux public et administratif, en vue de conserver l’élégance et la politesse des Hanoïens.

Texte et photos: Bùi  Phuong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.