22/02/2020 21:05
"À chaque commune son produit"… Étant données ce que sont les traditions artisanales du Vietnam, ce programme -  qui s’inscrit dans le cadre de la Nouvelle ruralité - a toutes les chances de rencontrer un franc succès.
>>Les villages de métiers vietnamiens vus par les médias internationaux
>>Hanoï, la terre où convergent les élites des villages de métiers

Quelques produits du village des céramistes de Bat Tràng, en banlieue de Hanoï.
Photo : Nguyên Tùng/CVN

À Hanoï, les autorités ont décidé, pour les années 2019 et 2020, de lui consacrer la modique somme de 265 milliards de dôngs (11 millions d'USD).   

L’idée est bien sûr de promouvoir les produits agricoles, mais également les produits non agricoles, les services proposés par les producteurs du terroir ou les coopératives au service du dséveloppement économique local. Aussi le programme concerne-t-il les denrées alimentaires, mais également les produits médicinaux, les meubles ou encore le tourisme…

C’est dans la périphérie de la capitale que le programme a pris toute son ampleur, comme nous le fait remarquer Nguyên Van Chi, chef du sous-Département municipal du développement rural de Hanoï.

"L’objectif, c’est de pouvoir certifier environ 2.500 produits ou services dans l’ensemble du pays, dont près de 1.000 à Hanoï", explique-t-il. "L’an passé, il y en a eu près de 300. Il nous en reste donc à peu près 700. Mais ici, à Hanoï, il est également question de construire un grand centre de promotion dans le district de Dông Anh, près de l’aéroport de Nôi Bài".

Avec environ 1.350 villages de métiers à son actif, Hanoï est le plus grand centre artisanal de tout le pays. Mais la capitale est aussi pionnière en matière de traçabilité des produits agricoles, sylvicoles, aquatiques et alimentaires. À ce jour, plus de 5.000 produits de Hanoï disposent ainsi d’une étiquette d’identification d’origine comprenant un code QR.

En ce qui concerne les produits et services rentrant dans le cadre du programme "À chaque commune son produit", l’idée est de les labelliser autant que faire se peut.

Plus de 1.000 chaînes d’approvisionnement 
en produits agricoles sains


727 chaînes ont été créées par ce mécanisme de connexion entre Hanoï et 21 provinces et villes du pays. Photo : Net/CVN

"Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le Comité populaire de la ville de Hanoï ont lancé un programme de connexion des chaînes d’approvisionnement en produits agricoles sains. Le pays compte actuellement 1.263 chaînes d’approvisionnement de ce type dont 727 chaînes ont été créés par ce mécanisme de connexion entre Hanoï et 21 provinces et villes du Vietnam", indique Ta Van Tuong, le directeur adjoint du Département municipal de l’agriculture et du développement rural.

La ville de Hanoï s’est fixé pour objectif de normaliser au moins 50% de ses villages de métiers. Actuellement, trois d’entre eux - Bat Tràng, Van Phuc et Duong Lâm - ont délibérément choisi de miser sur le programme "À chaque commune son produit" en mettant l’accent sur le tourisme.

"Les autorités municipales accordent une attention particulière au développement des villages de métiers. Chaque village peut compter sur une ou deux entreprises expérimentées susceptibles de partager avec les petits établissements de production des expériences en matière de main d’oeuvre, de techniques et d’exportation", fait observer Dàm Tiên Thang, le directeur adjoint du Département municipal de l’industrie et du commerce.

Cette année, Hanoï entend aller au bout de ce programme "À chaque commune son produit". L’objectif est ambitieux… Le but est non seulement de valoriser les produits phares de chaque village mais aussi de les adapter aux normes internationales.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.