04/06/2020 00:02
Mardi soir 2 juin, le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a assisté à la visioconférence des maires dans le cadre du Sommet mondial des villes sur la pandémie de COVID-19.
>>Hanoï offre des dispositifs médicaux à New York
>>La création d’emplois post-COVID-19

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung (Centre), à la visioconférence des maires dans le cadre du Sommet mondial des villes sur la pandémie de COVID-19.
Photo : VNA/CVN

La conférence a réuni les maires de 42 villes du monde telles que Londres (Royaume-Uni), Maryland (États-Unis), Jakarta (Indonésie), Bilbao (Espagne), Kuala Lumpur (Malaisie), Ankara (Turquie), Séoul (République de Corée), Montréal (Canada)..., à l’initiative du maire de Séoul, Park Won-soon.

Lors de la conférence, le président du Comité populaire de la ville de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a hautement apprécié l'initiative du maire de Séoul, Park Won-soon, d'organiser le Sommet mondial des villes sur l'épidémie de COVID-19. La conférence est l'occasion pour les villes du monde entier de partager de précieux enseignements tirés du combat contre la pandémie de COVID-19. Il a affirmé : "Ce sera l'un des moyens efficaces pour nous de faire face à l'épidémie et aussi une basse solide pour continuer à coopérer pour surmonter l'impact économique de cette crise".

Nguyên Duc Chung a déclaré qu'à Hanoï, 114 patients étaient infectés par le virus dont 113 guéris. Jusqu'à présent, depuis 48 jours, la ville n'a pas enregistré de nouveaux cas dans la communauté, au Vietnam, 328 patients ont été infectés dont 223 guéris. Jusqu'à présent, le Vietnam n'a enregistré aucun décès.

Selon le président du Comité populaire de Hanoï, le Vietnam en général ou la capitale Hanoï en particulier a obtenu les résultats ci-dessus grâce à un leadership opportun et juste des dirigeants à tous les niveaux. Plus précisément, dès le début, le secrétaire général du Parti communiste et président du Vietnam, Nguyên Phu Trong, a lancé un appel au Vietnam pour mettre en œuvre de manière drastique les mesures de prévention et de contrôle du COVID-19.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a publié de nombreuses directives en la matière. Tout le Parti, tout le peuple, toute l'armée s'unissent dans ce combat et "luttent contre l’épidémie comme s'ils luttaient contre un ennemi", en acceptant de sacrifier les avantages économiques à court terme pour protéger la vie et la santé des gens.

Touristes étrangers à Hanoï. 
Photo : VNA/CVN

Partageant les expériences des dirigeants des villes du monde entier participant à la conférence, le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a déclaré que Hanoï avait organisé la recherche des contacts des cas suspects de virus du SRAS-CoV-2 très détaillée et très rapide. Les personnes ayant des contacts directs sont mises en quarantaine dans les établissements médicaux ou militaires, celles en contact indirects, à domicile, sous une étroite surveillance des agents de santé communautaires et locaux. Surtout, pendant la période de pointe, il y avait l’isolement concentré pour plus de 50.000 personnes, l’isolement à domicile pour plus de 120.000 personnes, l'isolement d'un quartier, d'une zone résidentielle ou d'une commune de plus de 12.000 habitants.

Hanoï fournit également des informations et diffuse largement, publiquement et de manière transparente des informations sur la maladie par divers canaux communication, a établi le système de Hanoi Smartcity pour gérer les personnes placées à l'isolement..., en organisant des tests rapides et un traitement actif de tous les patients. Tous les services de quarantaine et de traitement sont gratuits. Le président du Comité populaire de Hanoï a affirmé que ces mesures drastiques étaient les causes fondamentales et importantes du succès du Vietnam en général et de Hanoi en particulier dans la lutte contre le COVID-19.

Dans son discours prononcé lors de la conférence, le maire de Séoul, Park Won-soon, a souligné que les villes sont actuellement confrontées à une crise mondiale. La pandémie menace la vie des gens et met en danger l'existence des villes. Par conséquent, le maire de Séoul, Park Won-soon a bientôt exprimé son désir de construire un réseau de coopération inter-villes dans le monde pour partager et faciliter le développement de mesures de réponse conjointes et opportunes aux maladies infectieuses émergentes...

En outre, les villes doivent resserrer leurs liens pour fournir un soutien humain et matériel aux villes partenaires lorsque des maladies infectieuses éclatent et promouvoir les activités économiques afin de surmonter la crise socio-économique causée par ces maladies infectieuses.

À l'issue de la conférence, les pays participants ont adopté la Déclaration de Séoul sur la solidarité et la coopération contre le COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Les activités de divertissement nocturne seront rouvertes à Hôi An Un large éventail d'activités culturelles et artistiques dans le cadre du projet "Rue de nuit", lancé par le Centre municipal de la culture, des sports, de la radio et de la télévision de Hôi An dans la province de Quang Nam, a officiellement repris le week-end dernier.