04/02/2021 16:42
En 2021, le secteur du tourisme de Hanoï continuera à privilégier le marché domestique et préparera le retour des voyageurs internationaux dès que les risques sanitaires seront écartés.
>>Vietnam, joyau de l'Asie et destination pour les investisseurs et les touristes étrangers
>>Les merveilles du Vietnam sont exposées en ligne

Le Temple de la Littérature est l'un des sites historiques de Hanoï les plus fréquentés et les plus appréciés des touristes.
Photo : VNA/CVN

Selon le Service du tourisme de Hanoï, le secteur a perdu 3,6 milliards d’USD en 2020 sous l'effet des restrictions de déplacements provoquées par la pandémie de COVID-19. La ville a accueilli un total 8,65 millions de touristes, soit une baisse de 70% en glissement annuel, comprenant 1,1 millions de voyageurs internationaux en réduction de 84,4%. Le chiffre d’affaires du secteur a atteint 28 mille milliards de dôngs, soit une chute de 73% par rapport à l’année dernière. Le tourisme a contribué au PIB de la ville à hauteur de 3,4 % contre 12,54% en 2019.

Environ 90% des voyagistes ont fermé ou suspendu leurs activités, et 950 parmi les 3.587 établissements hôteliers enregistrés ont été contraints de fermer leurs portes.

"2020 a été la pire année de l'histoire du tourisme", a estimé Vuong Dinh Huê, secrétaire du Comité du Parti de Hanoï lors d’une récente réunion avec le Service du tourisme de Hanoï. Et pourtant, "le tourisme reste l'un des facteurs décisifs pour atteindre les objectifs de croissance de la ville dans les années à venir car il représente une part importante de l'économie de la ville", a ajouté M. Huê. Le tourisme contribue grandement à "la création d’emplois et aux recettes budgétaires de la ville".

Diversification de l’offre touristique

Selon la directrice du Service municipal du tourisme, Dang Huong Giang, Hanoï a construit "trois scénarios de développement du tourisme" dans lesquels Hanoï se fixe pour objectif d’accueillir 15,34 millions touristes nationaux (le double par rapport à 2020).

Un tour au village de Bat Tràng à Hanoï est une découverte agréable.
Photo : Thuy Hà/CVN

De son côté, Vuong Dinh Huê a aussi affirmé l’importance d’appliquer les technologies de l’information dans les activités touristiques et renforcer l’exploitation des circuits de découverte du patrimoine, l’organisation de grands événements culturels ou sportifs…

À ce propos, Hanoï prévoit d'organiser des événements tels que le festival touristique, le festival d'ao dài, le festival gastronomique, les SEA Games 31…

"La ville doit restructurer le marché du tourisme, ajuster sa stratégie et sa planification de développement en donnant la priorité à la construction de zones de pointe de développement et à la promotion du tourisme domestique", a insisté Nguyên Trùng Khánh, directeur général de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (relevant du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme).

Parallèlement, Hanoï doit promouvoir le tourisme scolaire, établir davantage de circuits fluviaux reliant les vestiges historiques et culturels aux villages de métiers artisanaux, permettant le développement d’un tourisme spirituel et de loisir.

L’exploitation du marché intérieur reste une priorité dans le contexte des difficultés dues à l’épidémie de COVID-19. "Il est nécessaire d’organiser des itinéraires de découverte de la ville, d’identifier et promouvoir les villages et les rues de spécialités culinaires, de développer le tourisme MICE (meeting, incentive, conference and exhibition), d’organiser des conférences, des séminaires et des expositions à grande échelle. De plus, la ville doit développer l’économie de nuit, l’économie de partage, renforcer la liaison entre la culture, l'industrie et le commerce, l'agriculture... avec le tourisme", a conclu Vuong Dinh Huê.

Thao Nguyên/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre