30/10/2018 12:09
Le Festival international de cinéma de Hanoï (HANIFF) 2018 se tient du 27 au 31 octobre dans la capitale vietnamienne avec un large programme d'activités. Au menu, projection des films, atelier d'écriture de scénarios, marché de projets cinématographiques, etc.
>>Vers un développement de l’industrie du cinéma du Vietnam
>>L’empreinte du cinéma vietnamien au 70e Festival de Cannes
>>Le 7e art vietnamien mise sur la coopération cinématographique

Le film japonais Shoplifters (Une affaire de famille) de Hirokazu Kore-eda (Palme d’or au Festival de Cannes 2018) projecté lors de l'ouverture du HANIFF 2018. Photo: BTC/CVN

La 5e édition du HANIFF, placé sous le thème "Cinéma-Intégration et développement durable", a pour but d'honorer des œuvres cinématographiques remarquables de grandes valeurs artistiques, humanistes et créatives, tout en encourageant de nouveaux talents du 7e art. C'est un rendez-vous important, pour les artistes vietnamiens et étrangers au service du développement du cinéma vietnamien, régional et international.

Le festival réunit 147 œuvres d’une cinquantaine de pays et territoires, dont plus de 40 films vietnamiens. Toutes les œuvres participantes seront projetées durant les cinq jours du festival, permettant aux spectateurs de découvrir des produits culturels de différents pays et territoires.

Le Vietnam y présente 21 films de fiction et 14 courts-métrages. Parmi les films étrangers, on note, la présence de Shoplifters, un film du réalisateur japonais Hirokazu Koreeda, Palme d’Or du festival de Cannes en mai dernier, et de A Fantastic Woman du réalisateur chilien Sebastian Lelio, Oscar 2018 du meilleur film étranger. Plusieurs films polonais et iraniens de réalisateurs primés aux festivals de Cannes, de Berlin, aux Oscars, et de nouvelles œuvres de ces deux pays pourront aussi être visionnés lors de cet événement.

Une séance de projection du film vietnamien Cô Ba Sài Gon (La tailleuse de Sài Gon) dans le cadre du HANIFF 2018. Photo: Thanh Tùng/VNA/CVN

"Pour cette 5e édition du HANIFF, il y a plus de films étrangers et d’artistes célèbres que pour els éditions précédentes. Nous espérons que ce festival deviendra un grand rendez-vous du cinéma", a indiqué Vuong Duy Biên, ancien vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme et membre du jury.

Le jury distribuera des prix aux meilleurs longs métrages, aux meilleurs courts-métrages, aux meilleurs réalisateurs, aux meilleurs acteurs, aux meilleures actrices et aux meilleurs jeunes réalisateurs de court-métrage. Il y aura encore les prix du jury et du film vietnamien élu par les spectateurs.

Focus sur les jeunes réalisateurs

"Différents des éditions précédentes, l’atelier des jeunes acteurs et réalisateurs et le marché des projets de films de la 5e édition du HANIFF proposent des nouveautés. Les événements se penchent davantage sur les cours pratiques et les débats. Ce sont deux événements qui attirent le plus les jeunes réalisateurs", a affirmé Ngô Phuong Lan, directrice du Département de la cinématographie (ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme), directrice du comité d'organisation de la 5e du HANIFF.

Suite au succès de l’atelier des jeunes acteurs et réalisateurs de la 4e édition du HANIFF 2016, un atelier similaire est organisé cette année du 27 au 30 octobre. Deux cours sont organisées: l’une consacrée à la carrière d’acteur et l’autre pour les réalisateurs et producteurs.

Avec l'anglais comme langue commune, 30 jeunes talents, vietnamiens et étrangers, sélectionnés pour y participer, auront un programme chargé: formation professionnelle, séminaire et débat sur les tendances mondiales, production sur place, etc. Ils seront guidés par des experts reconnus de la cinématographie vietnamienne et étrangère. Il s’agit de deux producteurs-réalisateurs-scénaristes iraniens Homayoun Asadian et Rouhollah Hejazi, du réalisateur polonais Allan Starski, du réalisateur Nguyên Hoàng Diêp, de l’acteur-producteur  australien David Wenham, de l'actrice vietnamienne Dô Hai Yên.

À la fin de l’atelier, les deux participants, élus meilleurs de l’atelier, recevront 200 dollars de primes chacun.

L’atelier des jeunes acteurs et réalisateurs est l'une des activités majeures du HANIFF. Photo: Dienanh/CVN

Comme l’atelier des jeunes acteurs et réalisateurs, le marché des projets cinématographiques est ouvert pour donner aux jeunes l'occasion d'échanger avec les cinéastes professionnels chevronnés venus de l’étranger, de présenter leur projet de film, de trouver des financements étrangers comme le Fonds mondial de la cinématographie pour pouvoir concrétiser leur projet, etc.

Cette année, cinq projets de films ont été sélectionnés pour être présenté à ce marché. Parmi eux, trois projets de films de jeunes réalisateurs vietnamiens: 99 Lifes with You de Pham Huu Nghia, Good morning and goodnight de Chung Chi Công, et Litle fishes in paradise de Nguyên Khac Huy. 

Le HANIFF 2018 devrait contribuer à l’intégration du cinéma vietnamien dans le monde. C’est en tout cas son ambition.

Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.