14/10/2020 21:45
En dehors du célébrissime site de Huong Son (pagode des Parfums), le district de My Duc, à Hanoï, possède bien d’autres potentiels pour l'écotourisme et le tourisme spirituel.
>>Pagode des Parfums - fleuron de l’itinéraire patrimonial
>>Hanoï a lancé plusieurs nouveaux produits et services touristiques

En banlieue de Hanoï, lorsqu’ils se promènent au bord du ruisseau Yên, les touristes peuvent admirer les fleurs de nénuphars dans un cadre serein et paradisiaque. 

Situé à environ 50 km au sud-ouest du centre-ville de Hanoï, My Duc est un district semi-montagneux, avec une chaîne de montagnes calcaires coupées de rivières et de lacs, créant de nombreux paysages attrayants.

Cet endroit possède non seulement le ruisseau Yên comme ''une bande de soie'' à travers les montagnes de Huong Son, mais aussi les lacs de Quan Son et Tuy Lai qui sont considérés comme la ''baie de Ha Long terrestre''.

Le lac Quan Son, d'une superficie d'environ 850 ha, est cerné par une vingtaine de montagnes calcaires. Il recèle de nombreux potentiels pour développer l'écotourisme.

Près de Quan Son, le lac Tuy Lai, d'une superficie de 2.650 ha, est entouré de montagnes calcaires, de grottes et de vallées formant une charmante région montagneuse. Il compte 10 sites historiques et culturels, dont des maisons communes, des temples et   pagodes.

Depuis quelques années, la commune d’An Phu est connue comme le "paradis des photographes" avec ses champs de lotus s'étendant sur près de 200 hectares. À la saison de la floraison, des visiteurs venus de Hanoi et des provinces voisines se ruent An Phu pour immortaliser de beaux moments aux côtés de cette fleur symbolique. Grâce au développement du tourisme, les marais à lotus de la commune ont aidé bien des gens à améliorer leur quotidien.

Nguyên Huu Vong, chef d'une famille cultivant les lotus, a déclaré : ''Ces dernières années, ma famille est passé de la riziculture   à la culture du lotus, pour le tourisme. Un bon choix car nos revenus se sont nettement améliorés''.

Les fleurs de lotus ont aidé les habitants d’An Phu à  changer de  vie  et  contribué au développement du tourisme vert dans le district.

Ces dernières années, le tourisme à My Duc a attiré de 1,3 à 1,4 million de visiteurs par an ; affirmant de plus en plus sa position de secteur économique clé.

Hoàng Manh Tân, chef de la Chambre de culture et de l'information du district, a informé : "Chaque année, le tourisme fait vivre plus de 5.000 personnes, principalement des habitants locaux".

En plus des produits touristiques tels la lagune aux lotus d'An Phu, les nénuphars de la pagode des Parfums, la marionnette Tê Tiêu..., de nombreux foyers et entreprises de My Duc se sont lancés dans la construction de marques collectives de produits agricoles et artisanaux.
 
Texte et photo : Vân Thanh - Minh Son/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.