06/04/2019 16:30
Hanoï et Rabat sont disposés à devenir les portes d'entrée du Vietnam et du Maroc vers la région de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) et le continent africain, a affirmé samedi 30 mars à Marrakech la présidente de l'Assemblée nationale (AN) du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân.

>>Maroc, partenaire privilégié en Afrique du Nord du Vietnam
>>L'échange entre les peuples est important pour les relations Vietnam - Maroc

La présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân, et  le gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou.
Photo: Trong Duc/VNA/CVN


Dans un entretien accordé à l'Agence marocaine de presse (MAP), à l'occasion de sa visite de travail au Maroc à la tête d'une importante délégation de responsables et membres du parlement de son pays, Mme Kim Ngân a également souligné que les deux pays entretenaient de "très bonnes" relations d'amitié et de coopération.

"Les deux pays partagent une histoire très intéressante et très dense. La porte du Maroc à Hanoï est là pour témoigner de cette histoire commune partagée entre le Maroc et le Vietnam", s'est-elle félicitée, ajoutant que ce monument constitue un "symbole de l'amitié, du patriotisme et des liens très étroits entre les deux États".

Et d'expliquer que des soldats marocains envoyés par la France au Vietnam qui luttait pour le recouvrement de son indépendance ont, après avoir reconnu la cause juste des soldats vietnamiens, quitté le camp français pour rejoindre celui des soldats de son pays.

Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre Rabat et Hanoï en 1961, les liens entre les deux pays ne cessent de se développer de manière positive, a-t-elle fait remarquer, relevant qu'en dépit de la distance géographique qui les sépare, le Maroc et le Vietnam ont maintenu le contact et renforcé leurs échanges au sein des forums internationaux et institutions multilatérales, sur la base de la confiance réciproque, du soutien et de l'estime mutuels.

Évoquant les relations économiques et commerciales bilatérales, la responsable vietnamienne a estimé qu'elles restaient encore "modestes" en raison de la distance géographique entre les deux pays, notant que durant ces dernières années, les échanges commerciaux ont évolué pour atteindre 200 millions de dollars en 2018.
 

La porte du Maroc à Hanoï est là pour témoigner de l'histoire commune partagée entre le Maroc et le Vietnam. Photo: Vân Anh/CVN


Toutefois, a-t-elle mentionnée, "beaucoup reste à faire pour améliorer ces échanges", précisant que l'intensification des visites de haut niveau entre les deux parties visent à développer davantage les relations économiques et commerciales pour être à la hauteur des potentialités et des attentes des deux pays ainsi que de l'excellence des liens diplomatiques et politiques bilatéraux.

Outre cette ferme volonté de promouvoir les relations économiques et commerciales, Mme Kim Ngân a indiqué que le Vietnam aspirait aussi à renforcer les liens dans les domaines culturel et touristique.

Notant que des étudiants vietnamiens, dont le nombre reste encore limité, poursuivent leurs études au Maroc, elle a mis l'accent sur l'importance de la coopération décentralisée entre les collectivités locales des deux pays en vue de renforcer la compréhension mutuelle et les liens dans les différents domaines, notamment économique, culturel, touristique et commercial.

Elle a, dans ce cadre, rappelé l'accord de jumelage, signé à l'occasion de cette visite, entre le Conseil municipal de Tanger et le Conseil populaire de Dà Nang, deux villes, a-t-elle dit, qui partagent beaucoup de similitudes, faisant savoir que "nous œuvrons en vue de la conclusion d'un autre accord de jumelage entre la ville impériale vietnamienne de Huê et Marrakech".

S'agissant de la coopération parlementaire, Nguyên Thi Kim Ngân a rappelé avoir abordé, lors de ses entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, la collaboration étroite entre les deux pays au sein des forums internationaux, tout en précisant que le Maroc est un partenaire privilégié de son pays en Afrique du Nord.

Et d'ajouter qu'au cours de la visite de M. El Malki au Vietnam en 2017, les deux institutions législatives ont signé un accord visant à renforcer la coopération bilatérale et procédé à des échanges pour aboutir à une convergence de vues sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun au sein des instances et forums internationaux, comme l'Union interparlementaire (UIP), les Nations unies et d'autres institutions législatives et interparlementaires.

Elle a, dans la foulée, relevé avoir invité la Chambre des représentants à prendre part à l'Assemblée interparlementaire de l'ASEAN (AIPA), prévue l'année prochaine à Hanoï, sous la présidence de l'AN du Vietnam, tout en insistant sur la volonté de son pays de développer la coopération parlementaire, à travers le partage des expériences dans le domaine législatif et l'échange des vues sur les questions d'intérêt commun.

"Je voudrais réaffirmer une fois de plus que le Vietnam accorde toujours un soutien ferme au Royaume du Maroc au sein de toutes les instances régionales et internationales", a-t-elle soutenu.

Concernant la candidature du Maroc pour l'obtention du statut du "Sectoral Dialogue Partner" auprès de l'ASEAN, la responsable vietnamienne a souligné que cette demande faisait l’objet d’un intérêt particulier de la part de son pays.

"Comme le Vietnam sera le pays hôte en 2020 de l’AIPA, nous allons, dès notre retour au pays, nous lancer dans une campagne de mobilisation afin de susciter le soutien des autres États membres de l’ASEAN en faveur de cette candidature du Maroc", a-t-elle affirmé.
 

Le Vietnam est disposé à travailler de concert avec le Maroc pour partager ses expériences en matière de développement durable. Photo: Net/CVN


Abordant le domaine du développement durable, la présidente de l'AN du Vietnam a fait remarquer que cette question jouait d’un intérêt particulier de la part de son pays comme c'est le cas pour le Maroc qui a été choisi par la communauté internationale pour abriter la COP22 à Marrakech en 2016, ajoutant que le Royaume a accueilli plus de 200 pays de par le monde venus participer à cet événement important, pour discuter de sujets concernant le développement durable et le changement climatique.

Rappelant que le Vietnam est un pays gravement affecté par les effets du changement climatique, elle a précisé que le gouvernement avait élaboré une stratégie d’adaptation et de lutte contre ce phénomène.

Et de poursuivre que le Vietnam est disposé à travailler de concert avec le Maroc pour partager ses expériences en matière de développement durable, rappelant la signature, lors de cette visite, d'un mémorandum d'entente entre les deux pays, destiné à raffermir la coopération bilatérale dans les domaines de l'environnement et du développement durable en lien avec la promotion de la biodiversité et de la gestion intégrée des zones côtières.

"Je suis fermement persuadée que, forts de leur détermination et de leur volonté sans faille, les deux pays vont oeuvrer ensemble en faveur du développement durable", a lancé Mme Kim Ngân, ajoutant que l’Assemblée nationale soutient la coopération bilatérale dans ce domaine pour faire du Maroc et du Vietnam "deux pays développés de manière durable".

Tout en se disant "fortement impressionnée" par la dynamique de développement que connaît le Maroc, un pays stable et fort de sa culture riche et diversifiée, la présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam a tenu à féliciter le Royaume pour la désignation de la ville de Marrakech capitale africaine de la Culture 2020, et à souhaiter davantage de succès et de prospérité au Maroc et à son peuple.

Propos recueillis par Mohamed Koursi/MAP/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.