03/11/2018 21:59
Hanoï souhaite coopérer avec des entreprises françaises pour devenir une ville intelligente d’ici 2025 avec une vision pour 2030, a déclaré le président du Comité populaire municipal Nguyên Duc Chung lors d’un colloque organisé samedi 3 novembre dans la capitale vietnamienne.
>>Hô Chi Minh-Ville: l'application de solutions technologiques pour la ville intelligente
>>Projet d'édification d'une ville intelligente à Binh Duong

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung (debout), lors de la rencontre avec 30 entreprises françaises.
Photo: VNA/CVN

L'évènement a réuni les représentants de 30 entreprises françaises accompagnant le Premier ministre français Édouard Philippe durant sa visite officielle du 2 au 4 novembre au Vietnam.

Nguyên Duc Chung a présenté aux représentants des entreprises françaises des opportunités et atouts de Hanoï ainsi que des secteurs capables d’attirer des investissements français.

Selon le président du Comité populaire municipal, fin octobre, la France recensait 102 projets en activité à Hanoï, cumulant 273,6 millions de dollars de capitaux enregistrés. Elle a aussi octroyé 515,39 millions d’euros en faveur de trois projets à Hanoï.

Hanoï coopère étroitement avec l’Île-de-France et Toulouse dans la culture, le tourisme, la formation du personnel de santé et le développement des chemins de fer.

Nguyên Duc Chung a souligné que Hanoï souhaitait attirer des investissements étrangers dans la réforme administrative, la formation des ressources humaines, l’édification de l’e-gouvernement, la restructuration des entreprises d’État, le développement des infrastructures de transport, l’éducation, la santé et la mise en place des institutions culturelles.

Projet de ligne de métro Nhôn - Gare de Hanoï

Questionné par un représentant du groupe Alstom sur le projet de ligne de métro Nhôn - Gare de Hanoï, il a tenu en haute estime les modèles de train conçus par le groupe français, avant de l’informer de la mise en service des sections terrestres de la ligne en 2020 et souterraines en 2022.

Concernant l’édification d’une ville intelligente à Hanoï, Nguyên Duc Chung a analysé la stratégie municipale basée sur trois piliers: formation des ressources humaines, numérisation des données et application des logiciels dans l’administration de la ville.

Hanoï souhaite que les entreprises françaises dotées de technologies radar participent à la cartographie des terres en 3D, à la numérisation des données liées aux cadres, fonctionnaires et employés municipaux ainsi qu’à la mise en place d’un guichet électronique unique dans les procédures administratives, a-t-il indiqué.

Le président du Comité populaire municipal a également appelé les entreprises françaises à investir dans des projets de traitement des déchets.

À cette occasion, il a assisté à la cérémonie de signature d’un accord de coopération entre le Service municipal de l’industrie et du commerce, les groupes français Semmaris et vietnamien Vingroup dans la construction d’un marché des produits agricoles à Hanoï.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.