04/12/2020 15:34
Ces dernières années, le Centre de développement agricole de Hanoï s’est efforcé de construire 26 zones de production de riz bio au label Japonica, sur une superficie totale de 1.776 ha, aux normes VietGAP. En outre, ce centre a collaboré avec les districts suburbains de Ung Hoà et de Chuong My dans l’élaboration deux chaînes de production et de vente du riz Japonica.
>>Le Vietnam enregistre un excédent commercial record en onze mois
>>Le riz reste un point positif dans le tableau des exportations
>>Affirmer la qualité des produits agricoles vietnamiens

Récolte du riz Japonica à Ung Hoà (Hanoï).

Hoàng Thi Hoà, directrice du Centre de développement agricole de Hanoï, affirme que son établissement, en partenariat avec des paysans hanoïens, a cultivé le riz Japonica au service du marché de la capitale et de celui des régions avoisinantes.

Depuis le début de l'année, le Centre a organisé 50 cours de formation sur la gestion, les techniques d'agriculture intensive, la technologie post-récolte et l’élaboration et le développement de chaînes de vente, les marchés, la promotion commerciale, l’élaboration de label et de consommation du riz Japonica...

Ces cours ont attiré plus de 4.000 agents et agriculteurs venus de 26 coopératives de la ville.

Dès le début de l’année, ce centre a signé les contrats avec cinq entreprises pour acheter 2.000 tonnes de riz.

Selon les calculs, un hectare de riz Japonica a rapporté près de 60 millions de dôngs par saison. La production de cette variété de riz a atteint environ 10.700 tonnes. Les agriculteurs hanoïens ont engrangé des bénéfices à hauteur de plus de 52,5 millions.

Liens entre paysans et entreprises

Des sacs de riz Japonica dans un entrepôt de la coopération de production, d’affaires des services agricoles Doàn Kêt dans le district suburbain de Ung Hoà.

Le centre a établi deux chaînes de production et de consommation du riz Japonica. Plus concrètement, la coopérative d’agriculture bio Dông Phu du district de Chuong My et celle de production, d’affaires des services agricoles Doàn Kêt du district de Ung Hoà ont coopéré avec la Compagnie par actions d’import-export GreenPath Viêt Nam.

Ainsi, les deux coopératives Dông Phu et Doàn Kêt ont acheté plus de 300 tonnes de riz Japonica de la saison du dixième mois lunaire.

Selon Cao Thi Thuy, directrice de la coopérative Doàn Kêt, "grâce à la coopération avec l’entreprise GreenPath Viêt Nam, notre consommation de riz augmente de jour en jour".

Pour sa part, Pham Van Hai, président du Comité populaire de la commune de Dông Phu (district de Chuong My) informe que la localité a réussi à construire une zone de riz biologique de plus de 30 ha et pourrait élargir cette zone rizière dans toute la commune dans les temps à venir.

La culture de riz Japonica contribue à atteindre l'objectif de restructuration agricole de Hanoï, au service de l’accroissement de valeur des produits agricoles, surtout vers les produits bio et du développement durable.

Texte et photo : Hoàng Phuong - Thanh Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.