07/01/2019 22:22
>>Un forum de consultation régionale sur le projet hydroélectrique de Pak Lay à Vientiane
>>Consultations sur le projet hydroélectrique de Pak Lay du Laos
>>La Commission du Mékong tiendra un forum sur le projet hydroélectrique du Laos

Un séminaire sur la consultation nationale à propos du projet hydroélectrique de Pak Lay au Laos a été organisé lundi 7 janvier à Hanoï par le Comité du Mékong du ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement. Les participants ont donné des suggestions sur les activités du projet ainsi que des opinions sur le rapport technique du secrétariat de la Commission du Mékong (MRC). Pak Lay sera la 4e des 11 centrales hydroélectriques du Laos construites sur le courant principal du Mékong. Situé dans la province laotienne de Xayaburi, à environ 1.615 km du delta du Mékong du Vietnam, le projet sera mis en chantier en 2022 et achevé en 2029. Environ 25 millions d’habitants des régions fluviales, dont 12,5 millions du delta du Mékong, seront affectés. Nguyên Dinh Dat, spécialiste du Comité du Mékong du Vietnam, a déclaré que le projet hydroélectrique de Pak Lay aurait une influence évidente sur le régime d'écoulement du Mékong, entraînant intrusion saline, changement dans la sédimentation, la qualité de l’eau, du système écologique et aquatique... Des scientifiques et experts participants ont recommandé à la Commission internationale du Mékong de proposer au maître d’ouvrage de rajuster plus précisément en termes de conception du projet, de processus de construction, de surveillance des impacts potentiels ainsi que de lancer les mesures pour minimiser les impacts négatifs.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’histoire de l’ao dài a son musée privé

ASEAN: la connexion des patrimoines régionaux à l’ère numérique au cœur d’une conférence L’ASEAN est célèbre pour ses nombreux patrimoines naturels et culturels qui sont devenus des destinations attrayantes au niveau mondial. Dans le contexte de développement technologique rapide, la connectivité et la promotion des valeurs patrimoniales dans la région poseront les bases d’un développement durable du tourisme.