30/12/2020 10:34
Les saisons se répètent et se ressemblent pour les handballeurs parisiens : le PSG a terminé pour la troisième fois 3e en quatre participations de la Ligue des champions, après sa victoire contre Veszprem 31 à 26, lors du "Final Four" de l'édition 2019/2020 mardi 29 décembre à Cologne (Allemagne).
>>Ligue des champions de hand : battu en demi-finale, Paris voit son rêve de premier titre s'envoler
>>Final Four de hand : le joueur du PSG Luc Steins positif au COVID-19

L'arrière droit du Paris-SG, Nedim Remili, exulte après la victoire de son équipe sur le club hongrois Telekom Veszprem, à Cologne, le 29 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

En finale, Kiel a été sacré pour la quatrième fois de son histoire après sa victoire contre le FC Barcelone 33 à 28, neuf fois vainqueur de la C1 (record) et favori de cette édition. Sander Sagosen, qui joué au Paris SG la saison dernière, remporte à cette occasion son premier titre européen en club.

Un peu plus tôt dans la soirée, le match pour la troisième place opposait deux équipes déçues, des plus régulières ces dernières saisons avec quatre "Final Four" en cinq ans pour Paris, et six en sept saisons pour Veszprem (quatre finales perdues), mais qui courent toujours après un premier sacre européen.

Le PSG avait terminé 3e en 2016, 2018 et 2020 et avait buté en finale face au Vardar Skopje en 2017.

Après leur défaite en demi-finale lundi 28 décembre, le PSG contre Barcelone, Veszprem contre Kiel, les joueurs ont eu moins de 24 heures pour se remobiliser, délai qui fait à la fois la difficulté et le charme de cette compétition.

Savoir "relever la tête" 

"Psychologiquement, il faut se remettre dans une future bataille qui va être acharnée et dure pour aller chercher une place sur le podium", a réagi l'arrière du PSG, Elohim Prandi. "Je suis fier de l'équipe, on a su relever la tête, c'est un point extrêmement positif."

Avec un sept de départ largement remanié par rapport à la veille (quatre changements), Paris a connu un début de rencontre compliqué (5e, 0-3), dans une Lanxess-Arena à huis clos, et bien silencieuse, en raison de la pandémie de coronavirus.

Les joueurs de Raul Gonzalez ont buté à plusieurs reprises sur le gardien Rodrigo Corrales, qui évoluait sous le maillot rouge et bleu la saison dernière et fut l'artisan de la qualification du PSG pour ce "Final Four", à l'image de Mikkel Hansen, auteur de deux jets de 7 m manqués (4e, 18e).

Mais à l'autre bout du terrain, Yann Genty, titularisé dans le but à la place de Vincent Gérard et qui faisait ses premiers pas dans un "Final Four", lui a répondu (45% d'efficacité en première période) et ses arrêts ont permis à ses coéquipiers de prendre trois buts d'écart à la mi-temps (14-11).

Les Parisiens ont ensuite maîtrisé la rencontre et maintenu la distance, sans jamais être réellement inquiétés.

Effacé lundi soir 28 décembre face à Barcelone, Elohim Prandi a par ses six buts rappelé son potentiel, co-meilleur buteur côté parisien avec Nedim Remili.

Déjà tournés vers le prochain 

Le pivot du Paris-SG, Luka Karabatic (centre), lors du match pour la 3e place du "Final Four" contre Telekom Veszprem, à Cologne, le 29 décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"On est encore en construction, il y a beaucoup de choses qui se sont passées sur cette première partie de saison, il a fallu s'adapter à chaque fois. Sur ce +Final Four+, ça a été la même chose", a concédé le capitaine et pivot du PSG, Luka Karabatic, au micro de beIN Sports.

Une simple allusion pour souligner l'absence de trois joueurs majeurs de l'effectif : Nikola Karabatic blessé mi-octobre, ainsi que Luc Steins et Henrik Toft Hansen, testés positifs au coronavirus samedi et dimanche.

En club, la priorité des coéquipiers de Mikkel Hansen est désormais de "travailler plus fort, pour revenir encore plus forts" et se qualifier pour le "Final Four" de l'édition 2021/2021, déjà en cours, dans six mois (12-13 juin 2021). Et enfin décrocher un premier sacre européen, fixé comme objectif depuis l'arrivée des Qataris à la tête du club il y a huit ans.

Avant ça, les internationaux français vont rejoindre les Bleus à Créteil pour préparer le Championnat du monde en Egypte (13-31 janvier 2021).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La forte vitalité du chant alterné

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.