04/12/2018 15:05
Battues de justesse pour leur entrée en lice dans le Championnat d'Europe, les handballeuses norvégiennes, doubles tenantes du titre, se sont rassurées lundi 3 décembre pour leur deuxième match de groupe, en s'imposant facilement contre la République tchèque 31 à 17.
>>Euro de hand dames: chez elles, les Bleues ont plein de belles choses à gagner
>>Euro de hand: la vie sans Karabatic débute contre la Lituanie

La Norvégienne Henny Ella Reistad attaque la Tchèque Helena Rysankova dans le groupe D de l'Euro à Brest, le 3 décembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

À Brest, deux jours après leur revers 33-32 contre l'Allemagne, les Norvégiennes étaient contraintes de s'imposer afin de ne pas hypothéquer leurs chances de passer cette première phase de groupe.

Lundi 3 décembre, les vice-championnes du monde en titre ont été accrochées par les Tchèques pendant huit minutes (2-2), avant de dérouler ensuite leur handball pour s'imposer logiquement, avec un écart de 14 buts. Dans le rôle de pivot, Heidi Loke a terminé la rencontre avec six buts, meilleure marqueuse de la rencontre avec sa coéquipière Malin Aune.

Dans ce groupe D, les Roumaines ont pris les commandes grâce à leur très belle victoire contre les Allemandes 29 à 24.

Médaillées de bronze au Mondial-2010 et à l'Euro-2015, les Roumaines ont mis en échec les attaques allemandes, grâce à leur gardienne Denisa Dedu, auteure de 13 parades (sur 35 tirs). Elles comptent quatre points, contre deux pour la Norvège et l'Allemagne.

Mercredi 5 décembre, la Norvège devra s'imposer contre la Roumanie, afin de ne pas aborder la seconde phase de groupe avec zéro point (les résultats contre les équipes qualifiées sont conservés), ce qui compliquerait la tâche pour atteindre les demi-finales. De leur côté, les Allemandes devront battre les Tchèques pour voir Nancy, ville-hôte de leur seconde phase de groupe.

Dans le groupe C, les Pays-Bas ont remporté leur deuxième match à Montbéliard, s'imposant 28 à 27 contre les Espagnoles, quart-de-finalistes aux Jeux olympiques à Rio à l'été 2016, au bout du suspense.

La partie a été indécise jusque dans les dernières secondes, avec deux équipes qui n'ont jamais réussi à creuser un gros écart, +3 à la mi-temps pour les Pays-Bas, +2 pour l'Espagne à cinq minutes de la fin.

Les Espagnoles pensaient avoir assuré le point du match nul sur une superbe roucoulette de Silvia Navarro Gimenez pour égaliser à 27 partout à quinze secondes du terme. Mais c'était sans compter sur un missile de Lois Abbingh sur un coup franc dans la dernière seconde, et un but accordé par les arbitres après visionnage de la vidéo.

Avec ce succès (28-27), les Néerlandaises sont en position de force avec quatre points.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.