25/02/2019 12:21
Montpellier n'a pas réussi l'exploit face à Barcelone, large vainqueur à dimanche 24 février dans l'Hérault, 36 à 28, et jouera sa dernière chance de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions dans une semaine à Skopje.
>>Handball: Montpellier sauve les meubles
>>EuroTournoi de hand: le PSG et Montpellier font respecter leur rang

L'entraîneur de Montpellier Patrice Canayer lors d'un match contre Vardar en Ligue des champions, le 26 mai 2018 à Cologne.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les Montpelliérains, qui tentent d'arracher leur ticket dans la dernière ligne droite après un début de saison européen calamiteux (une seule victoire lors des dix premiers matches), devront s'imposer face au Vardar, actuel deuxième, pour passer in extremis aux dépens des Bélarusses de Brest. Ils se qualifieront aussi en cas de match nul si Brest s'incline à domicile face aux Suédois de Kristianstad.

Pour y croire face à Barcelone, le MHB pouvait s'appuyer sur le souvenir de son exploit de l'an passé en huitième de finale, qui l'avait lancé jusqu'au titre au Final Four de Cologne (avec au passage un succès sur Skopje en demi-finale).

Mais les choses ont changé en un an et le Barça, déjà presque assuré de la première place du groupe, a voulu tout de suite montrer qui était l'un des principaux candidats au titre cette année. Après une mi-temps parfaite, le club catalan au fort accent français était en tête de six buts (18-12) grâce aux fulgurances de l'arrière Dika Mem (6 buts au total) et au travail du pivot Ludovic Fabregas (4 buts), l'ancien pivot languedocien dont le départ a laissé un grand vide à l'intersaison.

Les Montpelliérains ont eu une belle réaction au retour des vestiaires grâce aux arrêts de Vincent Gérard. Mais le retour à égalité (20-20 à la 40e minute) n'a été qu'un feu de paille. Un nouveau coup d'accélérateur de Barcelone a été fatal.

"C'était une première balle de match et on s'est fait manger dans les dix premières minutes. C'est un peu décevant. On n'a pas mis l'application que demande un match de ce niveau", a regretté le gardien au micro de BeinSports.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.