30/07/2018 16:10
Le district de Thanh Hà, province de Hai Duong (Nord), est connu depuis longtemps pour sa production de litchis et de longanes. Cette année est marquée par une récolte particulièrement bonne.
>>Les longanes de Son La à l’honneur à Hanoï
>>Les longanes frais vietnamiens pourraient être expédiés en Australie à partir de 2019

Dans un jardin de longanes. Photo: Van Tri/VNA/CVN

Fin juillet, la famille de Hoàng Gia Long (dans la commune de Thanh Xa, district de Thanh Hà) a récolté plus de 2 tonnes de longanes issues de 100 longaniers plantés dans son jardin. M. Long a fait savoir que sa famille a récolté les fruits en avance il y a un mois pour un prix de vente avoisinant 35.000 dôngs le kilo.

Pour l'heure, M. Long a fini la première récolte. La deuxième devrait avoir lieu de septembre à octobre pour un prix de 45.000 dôngs le kilo, et un bénéfice total de 200 millions de dôngs.

Au début de la saison des longanes, chaque kilo de fruits a été vendu au prix de 35.000 dôngs. Photo: Manh Minh/VNA/CVN

Actuellement, on recense sur l'ensemble du district de Thanh Hà environ 226 hectares de plantations de longaniers, la plus large étant celle de la commune de Thanh Lang avec 27,32 hectares.

La famille de Mme Mân dans le hameau de Kim Can s’occupe de 400 longaniers. "Nous récolterons environ 3 tonnes de longanes cette année, soit une recette de 60 millions de dôngs", a fait savoir Mme Mân.

Récolter des longanes. Photo: Thanh Tân/VNA/CVN

Le hameau de Kim Can comporte 10 foyers possédant plus de 5 sào (équivalent 360 m²/sào) dédiés à la culture des longanes procurant environ 100 millions de dôngs par an à 5 d’entres eux.

Selon le représentant du comité populaire de la commune de Thanh Lang, il y a 10 ans, lorsque la culture des litchis n’apportait aucun revenu, les autorités communales les ont encouragé de planter des longaniers pour améliorer les profits agricoles. Les longaniers se sont rapidement adaptés aux conditions climatiques et au sol de la localité et deviennent une source de revenus stable des habitants à Thanh Hà. 

Manh Minh - Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.