06/01/2021 11:32
La province de Hà Nam (Nord) compte actuellement une centaine de clubs de dân ca (chanson folklorique traditionnelle) et de chèo (théâtre populaire chanté). Leurs membres sont des agriculteurs et des ouvriers amateurs et profondément passionnés par ces arts typiquement vietnamiens.

>>Pour la préservation et la promotion des instruments musicaux traditionnels
>>Quand les jeunes se passionnent pour les arts traditionnels

Une séance d’activité du club de dân ca et chèo de la commune de Xuân Khê (district de Ly Nhân, province de Hà Nam au Nord).
Photo : Nguyên Chinh/VNA/CVN


Au cours des dernières années, parallèlement au développement de la scène professionnelle, le mouvement amateur de chèo de la province de Hà Nam s’est développée de manière dynamique à travers une centaine de clubs de dân ca et de chèo, en contribuant activement à la préservation et à la promotion des valeurs de l'art traditionnel.

La commune de Xuân Khê (district de Ly Nhân) est l'une des localités célèbres de la province de Hà Nam pour son chèo. Actuellement, la commune compte un club et cinq clubs dans ses cinq villages.

Un art à préserver

Créé en 2003, le club de dân ca et chèo de Xuân Khê compte aujourd’hui 25 membres. Ces derniers sont tous agriculteurs et partagent une passion pour l'art du chèo. Outre la reconstitution des extraits des pièces anciennes de chèo, ce club a monté et interprété lui-même des dizaines de pièce sur le thème de la vie à la campagne comme Ngôi nhà xom le (La maison dans le village impair), Bà me sông Hông (Mère du fleuve Rouge) ou Dong doi don bac (Le fil de la vie ingrat). Il s’intéresse à l’organisation des cours de chèo afin de découvrir à temps des jeunes talents dans ce domaine.

"Grâce à la passion pour le +chèo+, les membres de notre club, pourtant très occupés par les travaux agricoles, sont très enthousiasmés par les activités artistiques communes. Tous les frais d’entraînement, d'achat d'instruments de musique, de costumes et de scène sont récoltés volontairement par les membres du club. Malgré les difficultés et la pénibilité, ils sont heureux car préserver cet art et le promouvoir fait beaucoup sens pour eux et justifient tous leurs efforts", a partagé Truong Duy Tho, président du club de dân ca et chèo de la commune de Xuân Khê. Il ajoute que, chaque année, son club organise des formations ou des ateliers pour les élèves des écoles afin de les sensibiliser à la beauté culturelle du pays. 

D’après Trân Manh Ngoc, président du Comité populaire de la commune de Xuân Khê, depuis de nombreuses générations, le chèo est devenu une des activités artistiques communes des habitants. Ces dernières années, parallèlement au développement économique, cette localité a accordé une attention particulière à la préservation et à la promotion de cette forme d’art en contribuant à améliorer la vie culturelle et spirituelle de la population et en édifiant avec succès un cas exemplaire culturel de la Nouvelle ruralité.

Le club de dân ca dans le quartier de Dông Van (chef-lieu de Duy Tiên), pour sa part, compte 40 membres et fonctionne depuis plus de 10 ans. Bien qu'il n'y ait pas d'orchestre professionnel comme pour les troupes célèbres de chèo de la province, les membres de ce club sont toujours très motivés, passant beaucoup de temps à pratiquer et interpréter les airs de chèo ainsi qu’à transmettre cette forme d’art aux jeunes générations.
 

Le club de dân ca dans le quartier de Dông Van (chef-lieu de Duy Tiên) fonctionne depuis plus de 10 ans. Photo : Quê Anh/CVN


"Notre club a été créé il y a plus de 10 ans. Bien que ses membres soient occupés, ils s’entraînent avec enthousiasme. Je souhaite transmettre cette forme d’art aux jeunes", a confié Mme Nguyên Thi Ngoan, membre du club de dân ca de Dông Van.

Partageant l’avis de Nguyên Thi Ngoan, Mme Dang Tuân Dung, un autre membre du club, constate toutefois que les jeunes disposent de nombreuses autres formes de divertissement, ce qui les amène à accorder trop peu d’attention à la culture traditionnelle, comme le chèo.

Faire entrer le chèo dans l’école

Depuis de nombreuses années, les membres dudit club n'ont pas hésité à contacter les écoles dans le chef-lieu de Duy Tiên pour apporter les airs du chèo dans les classes. De nombreux élèves sont désormais bien sensibilisés à cet art précieux et certains s’en sont même épris !

Avec les efforts et l'enthousiasme de ceux qui adorent l'art traditionnel, de nombreux spectacles dans la province de Hà Nam ont été restaurés sous forme de clubs de dân ca et chèo, mais aussi s'animent activement dans le chef-lieu de Duy Tiên (quartiers de Dông Van, de Chuyên Ngoai, de Châu Giang), dans le district de Ly Nhân (communes de Hop Ly, Duc Ly, Xuân Khê), et dans la ville de Phu Ly (commune de Lê Hô).

"Au cours des dernières années, la province de Hà Nam accorde une grande attention à la préservation et à la promotion des valeurs artistiques traditionnelles, dont le +chèo+. Chaque année, elle organise des stages pour les membres des clubs +dân ca+ et +chèo+, pour apprendre à chanter et à jouer des instruments. Elle lance également des festivals de ces formes de théâtre et organise des spectacles à l'occasion du Nouvel An", a indiqué Ngô Thanh Tuân, chef du Centre de la culture et des arts (relevant du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Hà Nam).

La préservation et la promotion du chèo dans la province de Hà Nam se confrontent toutefois à de nombreuses difficultés, notamment à un manque de musiciens dans les clubs chèo. De plus, malgré tous les efforts entrepris, la jeune génération s’intéresse encore peu à cette forme de théâtre. Actuellement, les membres des clubs artistiques de la province ont pour la plupart 50 ans ou plus et on craint de manquer de successeurs.

À l’avenir, le Centre de la culture et des arts de Hà Nam continuera à organiser des festivals de chèo en permettant aux clubs locaux d'échanger et d'apprendre de leurs expériences. Il proposera des solutions pour préserver cette forme de théâtre, cherchera à ouvrir des classes, à faire entrer cet art dans les écoles et à former la prochaine génération d'artistes et de musiciens.


Quê Anh/CVN








 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.