07/12/2018 22:38

>>Les hauts officiels réunis pour les préparatifs du Sommet de l'ASEAN
>>Le nouveau patron de l'ONU présente sa doctrine au Conseil de sécurité

Jeudi 6 décembre, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a demandé à toutes les composantes du système des Nations unies de choisir comme priorité la prévention des conflits. Le nombre de pays en proie à un conflit violent est plus élevé qu'il ne l'a jamais été au cours des trente dernières années, et les conflits de faible intensité ont augmenté de 60% au cours des dix dernières années, a dit M. Guterres lors d'un débat ouvert au Conseil de sécurité sur la coopération entre les Nations unies et les organisations régionales. "Nous consacrons beaucoup trop de temps à gérer les crises et les conflits, alors que nous devrions déployer davantage d'efforts pour empêcher qu'ils n'éclatent'', a-t-il dit, ajoutant qu'au lieu de lancer des opérations d'aide humanitaire qui sauvent des vies, ''nous devrions être dans une position nous permettant de réduire les besoins d'aide". Sauver des vies et protéger les individus contre tout préjudice est certes important, mais la prévention a elle aussi une valeur économique, a dit le chef des Nations unies. Selon une étude récente de la Banque mondiale et des Nations unies, en évitant aux pays de faire la guerre, la prévention pourrait permettre d'économiser quelque 34 milliards de dollars, généralement engloutis dans les dégâts occasionnés. Cumulées sur une quinzaine d'années, ces économies pourraient atteindre 140 milliards de dollars, a poursuivi M. Guterres.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Du fil de cuivre à l’œuvre d’art

Un portail d’information sur le tourisme intelligent de Phu Yên et Hà Nam La province centrale de Phu Yên a officiellement mis en service son portail d’information sur le tourisme qui est également accessible sur les smartphones utilisant IOS et Android.