24/10/2018 16:19
Mardi 23 octobre, à l'occasion de la Journée des Nations unies (24 octobre), le secrétaire général Antonio Guterres a exhorté les hommes et les femmes des Nations unies "à ne jamais baisser les bras" dans les efforts qu'ils déploient pour relever les nombreux défis auxquels le monde est confronté.
>>Changement climatique: l'ONU veut la réussite de la COP24
>>ONU: l'engagement à défendre le multilatéralisme
>>L’ONU célèbre ses 73 ans

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Dans une vidéo diffusée la veille de la Journée des Nations unies, M. Guterres a dit qu'en dépit des aléas et des obstacles, ainsi que des inégalités croissantes, "nous ne baissons pas les bras car nous savons qu'en réduisant les inégalités, nous faisons progresser l'espoir et les opportunités, ainsi que la paix à travers le monde".

Le chef de l'ONU a mis l'accent sur la volonté de l'organisation de mettre en œuvre l'action contre le réchauffement climatique, de lutter pour les droits de l'homme et la vie pacifique dont tout le monde mérite de profiter. "À l'occasion de la Journée des Nations unies, réaffirmons nos engagements. De réparer les liens de confiance brisés. De guérir notre planète. De ne laisser personne sur le bord de la route. De défendre la dignité des uns et de tous, comme des nations unies".

La Journée des Nations unies commémore l'anniversaire de l'entrée en vigueur de la Charte des Nations unies, en 1945. Avec la ratification de ce document fondateur par la majorité de ses signataires, y compris par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, les Nations unies ont officiellement pris naissance.

En octobre et novembre, les visiteurs du Siège des Nations unies, à New York, peuvent voir une exposition de photographies intitulée "Personnes en mouvement" sur les réfugiés et les migrants qui est présentée dans le hall des visiteurs de l'Assemblée générale, et qui célèbre la Journée des Nations unies 2018. L'exposition montre des instants, saisis au cours des sept dernières décennies, où des millions de personnes qui, pour une raison ou une autre, sont devenus "des personnes en mouvement".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville