29/03/2019 18:45
Chine et États-Unis sont entrés vendredi 29 mars à Pékin dans le vif du sujet concernant leurs négociations commerciales, dans un contexte d'incertitude quant à la possibilité de parvenir à sceller un accord entre les deux pays.

>>Guerre commerciale États-Unis - Chine: les entreprises appelées à rester vigilantes
>>Les négociations commerciales en Chine les 28 et 29 mars

LRobert Lighthizer (gauche) arrive, le 29 mars, en Chine pour les négociations sur les tensions commerciales bilatérale. Photo: AFP/VNA/CVN

À la tête de la délégation américaine, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant au Commerce, Robert Lighthizer, ont été accueillis peu avant 09h00 (01h00 GMT) par le vice-Premier ministre Liu He à la résidence diplomatique de Diaoyutai, un parc arboré de la capitale chinoise.

Les deux délégations avaient eu la veille de premiers échanges autour d'un dîner de travail, dont rien n'a filtré. "Nous avons eu un dîner très productif hier soir, nous attendons avec impatience nos réunions d'aujourd'hui", a expliqué vendredi 29 mars à quelques journalistes M. Mnuchin à sa sortie de l'hôtel.

Les négociateurs américains espèrent également aplanir les différends sur la volonté du régime communiste de faire du pays un leader technologique en protégeant certaines entreprises via l'ambitieux programme "Made in China 2025". Pékin et Washington tardent à mettre un terme à leur guerre commerciale enclenchée l'an passé.

Le conflit douanier s'est matérialisé par des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de marchandises. "Certains progrès ont été réalisés, mais il reste une énorme quantité de travail à accomplir" pour trouver un compromis, a observé jeudi 28 mars Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle