11/10/2019 18:07
Notre planète est en danger, les espèces animales et végétales sont menacées. Le réchauffement climatique, les incendies en Amazonie, la fonte des glaces en Antarctique, etc., tous ces phénomènes sont comme une sonnette d’alarme réveillant chacun à la problématique de la destruction de la nature. Comprenant que la Terre est en train d'être dévastée par les humains. Ainsi, un groupe de jeunes hanoïens appelé "Green Life" a créé le projet "Échanger des papiers contre des petites plantes" qui a attiré l'attention de nombreuses personnes à Hanoï et ses environs.
>>L’influence de la littérature française sur la littérature vietnamienne
>>Quand les jeunes Tày se mettent au tourisme communautaire
>>Le Têt chaleureux à Ta Phin

Une petite plante dans l’événement. Photo : Green Life/CVN


"Échanger des papiers contre des petites plantes" est l’une des activités du groupe Green Life en vue de la protection de l’environnement. Le groupe souhaite apporter des mesures pour une vie plus écologique et pour que les gens comprennent la situation actuelle de pollution environnementale et l’importance de la protection de l’environnement.

Fondé  en décembre 2018, Green Life est un groupe de jeunes qui souhaitent diffuser le mode de vie écologique à la population de Hanoï. Maintenant, Green Life est devenue une adresse familière et fiable où les habitants de Hanoï et ses environs peuvent échanger des papiers contre de jolies petites plantes. De nombreux jeunes se regroupent pour aider le groupe Green Life à collecter et à trier les papiers.

 

Plusieurs tonnes de papiers sont collectées après chaque événement.
Photo : Green Life/CVN


Le mouvement "Échanger des papiers contre des petites plantes" a lieu chaque dernier week-end du mois au numéro 33, voie 67, rue Lê Thanh Nghi, Hanoï. Il existe également de nombreuses autres adresses où Green Life organise cette activité mais cela dépend du nombre de participants chaque mois.

Hoàng Quy Binh, responsable du groupe Green Life, partage que le projet a commencé en décembre 2018. "Ça fait donc 8 mois et nous avons déjà organisé 8 événements. Chaque mois, grâce à l’activité +Échanger des papiers contre des petites plantes+, Green Life reçoit plus de 5 tonnes de papiers recyclables de toutes sortes".

En échange de quelques kilogrammes de papier, cahiers, livres, journaux, et même cartons, tout le monde reçoit une petite plante en retour lors de l'événement. Cependant, Green Life n'accepte que des papiers déjà triés.
Les règles pour les participants :

• 3 kg de papiers de cahiers = 1 étoile
• 5 kg de papiers de magazines, de journaux et de manuels = 1 étoile
• 3 kg de produits en plastique = 1 étoile
• 50 cannettes = 1 étoile
• 5 piles électriques déchargées = 1 étoile

Selon le nombre d’étoiles, on peut recevoir une ou plusieurs plantes de taille plus ou moins grandes, mais il faut toujours trier les papiers ou les plastiques avant l’échange. Le groupe vend aussi des petites plantes lors de cet événement pour collecter des fonds. L’argent collecté sera utilisé pour construire des bibliothèques publiques.  Les livres encore utilisables seront distribués aux enfants défavorisés.

Chaque dernier week-end du mois, les gens apportent des livres, cahiers et canettes à cet événement. Nombreuses sont les familles qui y participent chaque mois. Les parents veulent apprendre à leurs enfants à protéger l'environnement et les enfants sont également très heureux et enthousiastes de participer à cette activité.

 

De jolies petites plantes. Photo : Green Life/CVN


Cependant, les membres de Green Life sont également confrontés à des difficultés. L'événement a attiré beaucoup d'attention, ce qui peut créer une difficulté dans l’organisation. Il faut avoir un grand espace pour que tout le monde puisse se sentir à l’aise en participant à cet événement. En plus, les membres de Green Life partagent que l’événement nécessite la participation de beaucoup de volontaires dans différentes démarches de collecte et d’échange. Green Life souhaite ainsi toujours recevoir le soutien de clubs de volontaires de la ville.

Malgré les difficultés, tous les membres Green Life sont heureux parce que le groupe peut collecter environ 5 tonnes de papiers chaque mois et de nombreux autres objets électroniques. 5 tonnes de papiers peuvent sauver environ 85 arbres. La collecte d'une très petite pile protégera 60.000 litres d'eau contre la pollution. Le projet a attiré entre 500 et 1.000 participants et a su créer un mode de vie responsable chez certains habitants de Hanoï et ses environs. C’est le résultat des efforts de tous les membres de Green Life.

Avec le désir de protéger l’environnement, le groupe Green Life espère que les gens pourront faire de petits gestes pour sauver notre planète et améliorer notre vie. Le groupe a l’intention d’élargir cette activité à l’échelle nationale afin de sensibiliser tous les Vietnamiens à la protection de l’environnement. Le projet "Échanger des papiers contre des petites plantes" contribue non seulement à accroître la valeur des produits usagés, mais modifie également la prise de conscience des personnes en matière de protection de notre planète et de notre vie.


Minh Nguyêt/CVN
 

Est-ce votre article préféré ?
Oui
Non

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.