23/06/2017 11:43
Les employés municipaux à travers la Grèce ont observé jeudi 22 juin une grève de 24 heures en solidarité avec les éboueurs contractuels, qui depuis trois jours refusent de ramasser les poubelles, réclamant la reconduction de leurs contrats.

>>Yémen : le choléra fait au moins 34 morts
 

Des ordures dans le centre d'Athènes, le 22 juin. Photo : AFP/VNA/CVN


Environ 5.000 personnes, selon la police, se sont rassemblées dans le centre d'Athènes pour protester et réclamer des contrats à durée indéterminée pour les éboueurs contractuels, dont le nombre s'élève à près de 6.500 selon les syndicats.

Le centre d'Athènes était fermé à la circulation, et les manifestants ont marché jusqu'à la place Syntagma en bas de Parlement, théâtre des mobilisations du pays en crise.

Selon la Fédération des employés municipaux (Poe-Ota), les éboueurs contractuels sont menacés de perdre leur emploi, faute de reconduction de leurs contrats.

La mobilisation touche surtout les grandes municipalités du pays, Athènes et Thessalonique (nord).

Par des températures en hausse, autour ce 30 degrés Celsius à la mi-journée, les ordures s'accumulent dans plusieurs quartiers de la capitale. La mairie a appelé les citoyens à ne pas sortir des poubelles.

À Thessalonique, Hérakleion --chef-lieu de l'île de Crète (sud)-- et dans d'autres villes du pays, les employés ont aussi occupé des locaux municipaux.

Le problème de collecte des ordures en Grèce est récurrent en raison du recours généralisé aux contractuels et du gel des embauches.

À Athènes, les éboueurs réclament par ailleurs la création d'une nouvelle décharge, la seule existante, dans l'ouest de la capitale étant surchargée et jugée dangereuse pour la santé publique.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).