03/02/2018 15:31
Les négociations entre Athènes et Skopje sur le futur nom de la Macédoine ont enflammé ces derniers jours le climat politique en Grèce, le gouvernement accusant l'opposition de droite de vouloir récupérer une manifestation prévue dimanche le 4 février à Athènes.

>>Différend avec la Grèce : les Macédoniens répugnent à changer de nom
>>La Macédoine nomme un nouveau ministre de la Santé

 

Manifestation à Tessalonique en Grèce contre l'utilisation du nom de Macédoine pour le pays voisin, le 21 janvier 2018. Photo : AFP/VNA/CVN 


Le gouvernement grec est favorable à un règlement du différend avec son voisin, qui remonte à 1991, en acceptant a priori "un nom composé" comme Macédoine du Nord ou Nouvelle Macédoine pour nommer l'ex-République yougoslave, tout en la distinguant de la province frontalière homonyme du Nord de la Grèce.

Mais de nombreuses organisations, notamment de la diaspora grecque, des ecclésiastiques ou de petits partis grecs d'extrême droite ou de gauche nationaliste s'y opposent.

Sous le slogan "la Macédoine est grecque", une manifestation est prévue dimanche le 4 février sur la place Syntagma à Athènes, théâtre de violents rassemblements au pic de la crise grecque (2010-2014).

"C'est la première fois depuis quelques années qu'il va y avoir un rassemblement massif après les grandes mobilisations de la crise", rappelle Manos Papazoglou, professeur de sciences politiques à l'Université de Péloponnèse.

Les organisateurs espèrent une participation de plus d'un million de personnes, "le triple de la manifestation" d'il y a quinze jours à Thessalonique.

Dans cette capitale de la région grecque de Macédoine (Nord du pays), une foule nettement plus vaste qu'attendu a déjà protesté contre les projets concernant la Macédoine: "Plus de 90.000 personnes", avait indiqué la police, et quelque 400.000 selon les organisateurs.

AFP/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.