16/04/2021 08:01
Une conférence de presse pour faire le bilan des activités du programme australien GREAT a été organisée le 14 avril à Hanoï. L’occasion de revoir ses résultats remarquables en ce qui concerne l’accroissement de la vie économique des femmes minoritaires.

Le programme australien "Promouvoir l’égalité des sexes en améliorant l’efficacité économique dans la production agricole et le développement du tourisme (Gender Responsive Equitable Agriculture and Tourism - GREAT en anglais)" a été mis en œuvre dans les deux provinces montagneuses de Son La et Lào Cai, au Nord, entre 2017 et 2021, pour un investissement de 33,7 millions de dollars australiens, soit environ 600 milliards de dôngs.

"En dépit des impacts de l'épidémie de COVID-19, le programme GREAT a continué de créer des changements positifs dans la vie des femmes. Ainsi, ce sont 8.124 femmes au total qui ont eu l’occasion d’augmenter leurs revenus et 834 nouveaux emplois pour les femmes ont également été créés", a déclaré Phil Harman, conseiller en chef du programme GREAT, lors de la conférence de presse pour faire le bilan des activités dudit programme au Vietnam.

Les projets de GREAT ont bénéficié à 
une vingtaine de groupes ethniques à Son La et Lào Cai. Dans ces régions montagneuses, les principales difficultés rencontrées par les femmes consistent en l’accès aux services d’appui à la production et aux informations relatives à la commercialisation des produits. Les barrières linguistiques et la faible compétence dans la recherche de débouchés les empêchent de coopérer avec des entreprises et coopératives.

Par ailleurs, l’échelle de production reste encore fragmentée. La production n’est pas étroitement liée au marché, de sorte qu’il existe de nombreux risques dans l’écoulement des produits. Les femmes manquent de confiance et ont peu de possibilités de participer et de prendre des décisions concernant la production ou la commercialisation. Elles n’ont pas le droit de prendre des décisions économiques au sein de la famille. Le fardeau des stéréotypes sexistes ainsi que des tâches domestiques qui ne sont pas partagées par les maris constituent également un obstacle majeur si les femmes veulent assumer des rôles de direction au sein des coopératives et entreprises. De plus, de nombreux facteurs socioculturels affectent leur autonomisation économique.

Des domaines clés
 
Les projets de GREAT se concentrent dans trois domaines clés : aide à l’autonomisation des femmes en leur permettant de participer aux activités de production ou de tourisme ; promotion du partenariat entre femme et entreprise où la femme joue le rôle de productrice, de fournisseuse et de femme d’affaires ; amélioration de la gouvernance et de la politique pour favoriser le développement socio-économique plus général.
 
GREAT les aide à améliorer leur capacité de production, à accroître la valeur ajoutée des produits grâce aux opportunités du marché et à l’adoption de technologies. Les projets incitent aussi les hommes et femmes d’ethnies minoritaires à changer leurs perceptions sur l’égalité des sexes afin d’éliminer les stéréotypes. Ainsi, il n’y a plus de barrières psychologiques pour développer des activités de subsistance durables en faveur de leur famille et de toute la communauté.
 
Selon Nguyên Nhu Thanh Hai, chef adjoint de la Direction de gestion du programme GREAT de la province de Son La, jusqu'à présent, 1.194 femmes ont été élues aux postes de direction des groupes. Sur ce chiffre, "77% ont l'intention de continuer à occuper ces postes. Le projet a également créé un effet positif sur la sensibilisation des femmes à leur rôle grâce aux formations. De nombreuses femmes ont déclaré qu'elles étaient plus impliquées dans la prise de décisions concernant les dépenses familiales, dont les dépenses quotidiennes et les dépenses importantes", a révélé M. Thanh Hai.
 
Pour sa part, Lê Hông Phong, coordinateur de la Direction de gestion du programme GREAT de la province de Lào Cai, a hautement apprécié les assistances en faveur des femmes minoritaires via le système de débouché. "Nous coopérons étroitement avec les entreprises dans la recherche de débouchés pour les produits locaux. Maintenant, GREAT a mobilisé 5,35 millions d’USD venant du secteur privé afin de reverser dans les petits projets faisant partie du programme".
 

Un stands de produits des provinces montagneuses de Lào Cai et Son La (Nord).

Lors de l’évènement, des femmes minoritaires venant des provinces bénéficiaires ont aussi partagé leurs histoires et les aides du programme dans leurs localités. Venant du district de Vân Hô de la province de Son La, Hà Thi Huê et Lo Thi Hà ont informé que grâce aux assistances du programme GREAT, la coopérative de production de pousses de bambou de Xuân Nha avait été créée. "Cela a apporté des emplois à de nombreuses femmes appartenant à des minorités ethniques dans la commune de Xuân Nha, contribuant de manière significative à l'amélioration de la vie quotidienne ainsi qu’à la présentation des produits locaux dans tout le pays", ont-elles dit.
 
À cette occasion, le programme GREAT a aussi présenté certains produits de Lào Cai et Son La via des stands : thé, riz, fruits et légumes, produits pharmaceutiques et autres produits de brocatelles. Il s'agit des produits propres, de haute qualité de la région montagneuse du Nord qui bénéficie des assistances accordées par le fameux programme australien. 

Texte et photos : Phuong Mai
 
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

La plage de Dâm Trâu (Côn Dao) parmi les plus belles du monde La plage de Dâm Trâu (Côn Dao, Bà Ria - Vung Tàu) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages naturels.