20/06/2017 11:08
Hô Chi Minh-Ville entend supprimer, d’ici à 2020, la totalité de ses réseaux aériens de fils électriques, un amas de «toiles d’araignée» qui défigure littéralement son centre-ville. Ainsi, chaque année, de 150 à 200 km de fils électriques, de basse et de moyenne tensions, seront enfouis.
>>Hanoi continuera d'enterrer ses réseaux de télécommunication et d’électricité

Les toiles d’araignée des fils électriques dans les rues de Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Cep/CVN

Depuis fort longtemps, ces véritables «toiles d’araignée» présentent d’innombrables inconvénients pour Hô Chi Minh-Ville et ses habitants, sans compter les à-côtés, tels les disputes concernant la prise en charge des frais d’installation des lignes électriques comme de celles de télécommunication entre Électricité d’Hô Chi Minh-Ville et le service municipal des télécommunications. Pour mettre un terme à cet état de chose, Électricité d’Hô Chi Minh-Ville a lancé un programme d’enfouissement de ses réseaux aériens. Son but est de donner de meilleures conditions à l’activité économique, mais aussi d’améliorer l’esthétique urbaine du centre ville qui, chaque année, accueille des centaines de milliers de visiteurs étrangers.
 
À ce jour, les choses sont faites sur les axes Vo Thi Sau, Nguyên Dinh Chiêu et Diên Biên Phu du 3e arrondissement, qui sont devenus ipso facto plus spacieux et plus aérés.
 
Travail d’enfouissement des câbles. 
Photo : Tuoi Tre/CVN 

Hoàng Oanh, propriétaire d’un magasin de sacs dans la rue Vo Thi Sau, ne cache pas sa satisfaction de ne plus voir ces entrelacs et bouquets de fils et de câbles devant son pas-de-porte, qui, en outre, cachaient une bonne partie de son enseigne...
 
De même, Thi Hoàng Thuong, un habitant de la rue Nguyên Dinh Chiêu de cet arrondissement, est soulagé de la disparition dans les quartiers des 7e et 2e arrondissements. «Plusieurs axes du centre-ville sont encore encombrés de ces toiles d’araignée, ce qui fait sentir comme une sorte d’étouffement. J’espère que ces câbles seront enterrés dans plusieurs autres quartiers de la ville», souligne-t-il.
 
Environ 60% des câbles aériens déjà enfouis
 
La rue Vo Thi Sau (3e arrondissement) devient spacieuse et aérée après la disparition des entrelacs de fils d’électricité et de télécommunications.
Photo : Tuoi Trre/CVN
 
Au-delà de leur «esthétique», ces réseaux empoisonnent littéralement la vie des habitants : imaginez lorsque l’un de ces câbles se rompt et traîne au plein milieu de la rue, comme cela arrive parfois...

Selon Trân Van Toàn, directeur adjoint de la Compagnie d’électricité de Saigon relevant d’Électricité d’Hô Chi Minh-Ville, sa compagnie a enfoui les réseaux câblés de 40 axes des 1er et 3e arrondissements, et envisage de faire de même pour 20 autres des axes Lê Thi Hông Gâm, Nguyên Thai Binh, Nguyên Công Tru, Lê Công Kiêu, Pho Duc Chinh, Ky Con, Yersin...
 
Quant au plan d’enfouissement de ces réseaux, Pham Quôc Bao, le directeur général adjoint d’Électricité d’Hô Chi Minh-Ville, prévoit pour la période 2016-2020 de tels travaux pour 650 km de lignes moyenne tension et 1.150 km de lignes basse tension. À ce jour, 60% du plan est accompli, et d’ici 2020, tous les réseaux aériens des quartiers du centre, id est des 1er et 3e arrondissements auront disparu des regards, et de 50% à 80% dans les 5e, 10e et 11e arrondissements, ainsi que dans le district de Go Vâp.

Ngân An/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Lâm Dông propose un nouveau code de conduite du tourisme Le Département de la culture, des sports et du tourisme de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), vient de présenter son nouveau code de conduite du tourisme.