15/08/2019 19:05
La 6e réunion de la sous-région du Grand Mékong (GMS) sur la "Coopération du Couloir touristique du Sud" a eu lieu mercredi 14 août dans la ville vietnamienne de Cân Tho.

>>Cân Tho développe le modèle du village touristique vert du Mékong
 

Participants à la 6e réunion sur la coopération du Couloir touristique du Sud de la sous-région du Grand Mékong, le 14 août à Cân Tho.
Photo: VNA/CVN


La 6e réunion de la sous-région du Grand Mékong (GMS) sur la coopération du Couloir touristique du Sud a réuni des représentants des organes chargés du tourisme de quatre pays, à savoir le Cambodge, le  Myanmar, la Thaïlande, le Vietnam, et ceux du bureau de coordination du tourisme du Mékong (Mekong Tourism Coordinating Office, MTCO).

Les participants ont discuté de la coopération multilatérale dans la création d'itinéraires touristiques internationaux de qualité, de services touristiques entre le Vietnam, le Cambodge, la Thaïlande et le Myanmar.

Hà Van Siêu, directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, a déclaré que le couloir du Sud était un axe de transport important de la sous-région du Grand Mékong. Il s’agit aussi de l'un des 11 itinéraires touristiques principaux des pays de la sub-région.

Depuis 2015, le Cambodge, le  Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam ont renforcé leur coopération pour développer divers produits touristiques, ainsi que s’entraider dans l’amélioration des capacités de développement du tourisme.

Thong Rathasak, directeur du Département de la coopération internationale du tourisme du Cambodge, a estimé que la coopération entre son pays et les pays du Couloir touristique du Sud de la GMS ne cessait de se développer. Des circuits touristiques entre le Cambodge, la Thaïlande et le Vietnam sont organisés avec diversité pour répondre aux besoins de différentes catégories de touristes.  

Un représentant du bureau de coordination du tourisme du Mékong a souligné l’importance de l’application des technologies de l’information et des réseaux sociaux pour promouvoir le tourisme à l'ère de la 4e révolution industrielle.

Il a indiqué que son bureau renforçait la publicité en ligne de nombreuses destinations en utilisant des technologies de l’information et en organisant de nombreux concours de photos et de vidéos.

De son côté, la partie vietnamienne a affirmé que depuis sa participation à la coopération du Couloir touristique du Sud de la GMS en 2015, le tourisme vietnamien avait "changé de physionomie".

En 2018, le Vietnam a été élu l'une des dix meilleures destinations au monde. Au cours du premier semestre 2019, le pays a accueilli 8,5 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 8% en variation annuelle, ce qui a permis un chiffre d’affaires de 14,7 milliards de dollars.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’IFC soutient le développement durable du tourisme au Vietnam et au Laos La société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, va accorder un prêt de 87,5 millions de dollars à la compagnie immobilière BIM Land pour développer un projet d’infrastructures au service du tourisme au Vietnam et au Laos.