17/08/2020 17:57
On ne l'y reprendra pas deux fois : après avoir concédé la victoire à Max Verstappen la semaine dernière à Silverstone, Lewis Hamilton (Mercedes), auteur d'une de ses "meilleures courses", a survolé le Grand Prix d'Espagne de F1 dimanche 16 août.
>>F1 : Hamilton en pole en Espagne, mais le plus dur reste à faire
>>GP de F1 d'Espagne : Mercedes reprend les commandes en essais libres
>>GP des 70 ans de la F1 : Verstappen interrompt la domination des Mercedes

Résultats du Grand Prix d'Espagne et classements généraux.
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour le Britannique, c'est le quatrième succès en six GP cette saison, ce qui lui donne 37 points d'avance en tête du Championnat du monde sur Verstappen et 43 sur son équipier chez Mercedes, Valtteri Bottas. Pour les Flèches d'argent, c'est le cinquième triomphe, synonyme de 86 longueurs d'avance sur Red Bull. Parti de la pole position et jamais inquiété, sinon par un morceau d'aileron d'un adversaire tombé sur son chemin, Hamilton est accompagné sur le podium par Verstappen et Bottas, le Néerlandais de Red Bull ayant dépassé le Finlandais au départ.

"Je suis un peu dans un état de second mais ça fait vraiment du bien", s'est réjoui le sextuple champion du monde, qui bat le record de podiums de Michael Schumacher (156 contre 155). "Tellement concentré", il n'avait pas vu venir le dernier tour et planait encore en conférence de presse 45 minutes après l'arrivée. Ce résultat "est une vraie surprise car nous avions eu ce problème avec les pneus", qui se dégradaient trop vite à cause des fortes chaleurs la semaine dernière, lors du GP du 70e anniversaire de la F1, a-t-il admis. Mais cette fois, il a "très bien réussi à les faire durer."

"Clarté incroyable"

Mercedes a donc bien fait ses devoirs - pas tellement en modifiant la voiture mais en la "comprenant mieux", selon l'intéressé - et ni lui ni Bottas n'ont été en difficulté avec leurs pneumatiques pendant la manche espagnole, malgré des chaleurs toutes aussi importantes (30 degrés dans l'air, 50 sur la piste).

Le Britannique Lewis Hamilton vainqueur du GP d'Espagne, à Montmelo, le 16 août. Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons beaucoup étudié avant la course pour comprendre quelle stratégie adopter et quelles gommes utiliser", explique le sextuple champion du monde, mais il attribue ses 24 secondes d'avance sur la ligne d'arrivée à autre chose. "Je ne sais pas pourquoi mais j'avais une impression de clarté incroyable en pilotant, confie-t-il. C'était fatiguant physiquement mais, pour ne pas faire d'erreur tour après tour après tour, j'étais dans la zone parfaite, celle dans laquelle je rêve d'être à chaque fois. (...) Même dans le trafic, je gagnais du temps plus que je n'en perdais, ce qui normalement n'arrive pas. "

Face à cela, pour Verstappen, il n'y avait pas mieux à faire que deuxième. "C'est très bien de se classer entre les deux Mercedes une fois de plus. De toute façon, je n'avais pas le rythme de Lewis", a concédé le pilote de 22 ans, dont on ne peut que saluer le changement de style. Récemment encore, il se serait battu bec et ongles quitte à ruiner sa course, mais 2020 semble être pour lui l'année de la maturité.

"Déception"

Chez Bottas, dont le départ n'était "pas assez bon", c'est la "déception" qui domine toujours, malgré le point du meilleur tour empoché en fin de course. Après avoir remporté la première manche de la saison, le Finlandais continue de céder du terrain au classement des pilotes.

Max Verstappen a encore brillé dans un Grand Prix de F1, sur le circuit de Montmeló, près de Barcelone, le 16 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Au pied du podium, on retrouve les Racing Point du Canadien Lance Stroll et du Mexicain Sergio Pérez, de retour après deux courses d'absence suite à des tests positifs au nouveau coronavirus. Côté français, Pierre Gasly (AlphaTauri) est dans les points, 9e, contrairement à Esteban Ocon (Renault), 13e, et Romain Grosjean (Haas), 19e et dernier. Nouveau coup dur pour Ferrari, qui n'en avait pas besoin au vu de son décevant niveau de performance, le Monégasque Charles Leclerc a été contraint à l'abandon à cause d'un problème électrique : son moteur s'est arrêté subitement en passant sur un vibreur.

Après trois courses en trois semaines, le paddock s'octroie dix jours de repos bien mérité avant de se retrouver à Spa-Francorchamps du 28 au 30 août - toujours à huis clos, pandémie oblige - pour le premier d'une nouvelle série de trois GP enchaînés.

AFP/VNA/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".