10/08/2020 11:54
Max Verstappen a remporté dimanche 9 août le Grand Prix du 70e anniversaire de la F1 devant Lewis Hamilton grâce à une meilleure stratégie de gestion des pneus, mettant fin à la domination qu'exercaient les Mercedes depuis le début de la saison.
>>GP des 70 ans de la F1 : Bottas bat Hamilton pour la pole
>>GP de Grande-Bretagne de F1 : victoire d'Hamilton in extremis devant Verstappen

Le Néerlandais Max Verstappen, vainqueur du GP des 70 ans de la F1, à Silverstone, le 9 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Si c'est la première fois en cinq courses en 2020 que les Mercedes sont battues, Lewis Hamilton conserve la tête du championnat du monde avec 30 points d'avance.

Mais son coéquipier Valtteri Bottas, qui a terminé 3e dimanche 9 août, se fait passer par Verstappen pour la 2e place du classement provisoire.

"Je ne l'ai pas vu venir", a affirmé le pilote néerlandais de 22 ans qui remporte ainsi sa 9e victoire en Formule 1. Il a terminé avec plus de 11 secondes d'avance sur le sextuple champion du monde et a contrôlé la course grâce à un meilleur choix de pneus, les siens s'étant moins usés pendant la course que ceux des Mercedes.

Preuve de la meilleure tactique suivie par l'écurie autrichienne motorisée par Honda, l'ingénieur de course de Max Verstappen est monté sur le podium à ses côtés pour recevoir le trophée du constructeur vainqueur.

Lewis Hamilton a pour sa part indiqué que la dégradation de ses propres pneus l'avait surpris et qu'il n'en connaissait pas la cause.

Il avait gagné le Grand Prix de Grande-Bretagne la semaine dernière, disputé sur cette même piste de Silverstone, sur trois roues après avoir crevé dans le dernier tour.

Bottas avait également crevé et ces déboires ont sans doute incité Mercedes à observer ce dimanche une plus grande prudence.

Lewis Hamilton s'est toutefois félicité dimanche 9 août du fait que la victoire de Verstappen et de Red Bull va apporter plus d'incertitudes dans le championnat. Il vise cette année un 7e titre qui en ferait l'égal du légendaire pilote allemand Michael Schumacher.

Leclerc 4e 

Le Monégasque Charles Leclerc lors du GP des 70 ans de la F1, à Silverstone, le 9 août. Photo : AFP/VNA/CVN

Charles Leclerc (Ferrari) s'est lui emparé de la 4e place, le Monégasque n'effectuant qu'un seul arrêt au stand pour changer de pneus alors que les trois premiers en ont effectué deux.

Cela lui a permis de compenser le manque de compétitivité actuel des Ferrari, illustré par la 12e place de son coéquipier Sebastian Vettel qui n'a pas arrangé ses affaires en effectuant un tête à queue pendant la course.

Disputée sous un temps chaud et assez venteux, la course a été rythmée par les arrêts au stand.

Bottas, parti en pole position, s'est emparé de la tête de la course dans les premiers tours mais a dû la laisser à Verstappen en s'arrêtant avant lui pour changer de pneus. C'est ensuite Hamilton qui a tenté de disputer au jeune Néerlandais la victoire mais sans succès en raison de l'usure plus importante de ses gommes.

Mercedes a opté dès le départ pour des pneus plus tendres qui devaient en principe permettre une meilleure adhérence mais risquaient de s'user plus vite. Red Bull a choisi elle de faire la course avec des pneus plus durs, en principe moins rapides mais qui, grâce à leur plus grande résistance, on permis à Verstappen de tourner plus vite que les Mercedes sur l'ensemble de la course.

"Nous avons géré nos pneus dès le début" de la course, a souligné Valtteri Bottas, mais cela ne les a pas empêchés de cloquer.

"Au début de la course, je tentais de garder le contact avec Valtteri et ensuite j'ai essayé de conserver mes pneus mais il n'y avait rien à faire" pour empêcher des cloques de se former et réduire leur performance, a pour sa part indiqué Lewis Hamilton.

Signe de sa décontraction, Verstappen s'est permis dans les derniers tours de la course de plaisanter avec son ingénieur, lui rappelant de boire et de se laver les mains.

Du côté des pilotes français, Esteban Ocon (Renault) a terminé à une belle 8e place malgré de mauvaises qualifications. Pierre Gasly (Alpha Tauri- Honda) a fini 11e et Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 16e.

Comme tous ceux disputés précédemment, ce 5e Grand Prix de la saison s'est tenu à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus.

La prochaine course prévue est le Grand Prix d'Espagne, qui se tiendra à Barcelone le week-end prochain, également sans spectateurs.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.