09/01/2020 11:06
La gouvernance électronique vise à améliorer le fonctionnement et les services de l’administration publique et à promouvoir une meilleure interaction avec les entreprises et les citoyens. En 2019, le Vietnam a accéléré la construction de son gouvernement électronique et a mis en service plusieurs dispositifs importants.
>>e-Cabinet, réseau pilote
vers l'e-gouvernement

>>L’e-gouvernement doit viser la satisfaction des habitants

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (centre) appuie le bouton pour inaugurer le système e-Cabinet, le 24 juin 2019 à Hanoï.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Bâtir un e-gouvernement est l’une des missions prioritaires du Vietnam qui s’applique à moderniser son administration, à se rapprocher de la population et à simplifier la vie des entreprises. Le pays s’est donné six ans, de 2019 à 2025, pour  développer les plateformes nécessaires à une administration performante et à une société numérique.

Un système national bien connecté

Depuis le 7 mars 2019, le gouvernement a lancé un programme visant à développer un e-gouvernement d’ici à 2025 et a créé une commission nationale chargée de son suivi, dirigée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. Des commissions similaires ont été créées au niveau local avec la mission de se coordonner avec le niveau national. Le ministre Mai Tiên Dung, responsable du bureau gouvernemental, précise : "Nous sommes déterminés à faire émerger une économie et une société numériques au Vietnam au service de la population et des entreprises. Nous avons étudié de nombreuses expériences internationales et analysé les spécificités vietnamiennes avant de concevoir notre propre gouvernement électronique. Nous avons d’ores et déjà obtenu des progrès importants".

Le cadre juridique du gouvernement électronique est en phase de perfectionnement. Certains dispositifs sont déjà en service comme les réseaux d’envoi et de réception des documents administratifs, le service e-cabinet ou encore le portail national des services publics en ligne. Chaque service intègre un volet de sécurité visant à intercepter les cyberattaques.

Des services qui profitent aux usagers

Le développement d’une approche centrée sur les usagers et les entreprises est au cœur de la cyberadministration. C’est un outil fondamental pour la transformation de l’État vers un gouvernement sans papier, peu coûteux, rapide, transparent et efficace. Cette dématérialisation administrative a permis aux Vietnamiens d’économiser des dizaines de millions de dollars ainsi que du temps.

"L’administration numérique permet de réduire les coûts et le temps de traitement. Elle facilite aussi le suivi par les responsables de service qui peuvent désormais agir sur un simple clique. Le système national d’envoi et de réception de documents administratifs simplifie la communication entre les exécutifs au niveau central et local", a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Les progrès réalisés par le Vietnam ont été remarqués par des pays de la région. Kim Ki-byung, chargé de l’e-gouvernement du ministère de la Sécurité et de l’Intérieur sud-coréen et Mikhaïl Mamonov, vice-ministre du Développement numérique, des Communications et des Médias russe, ont salué la détermination du Vietnam à développer un gouvernement électronique. Moscou s’est d’ailleurs engagé à aider le Vietnam à former un personnel informatique qualifié.

En 2020, le Vietnam continuera de développer son gouvernement électronique et de faire émerger une économie et une société numériques, deux maillons fondamentaux dans le processus de transformation numérique 2021-2030.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.