19/12/2019 18:46
Le géant du web Google a accepté de verser 481,5 millions de dollars au fisc australien, dans une victoire majeure pour le gouvernement australien dans sa bataille pour forcer les géants du web à payer des impôts dans le pays-continent.
>>Taxer les Gafa : Paris espère une décision au Conseil européen du 4 décembre
>>Fiscalité : l'État ouvre la porte à une transaction avec Google

Le règlement sur le fisc eavec Google est "un autre résultat important pour le système fiscal australien", s'est félicité le vice-commissaire Mark Konza, qui a supervisé la majeure partie du travail du fisc australien (Australian Taxation Office -ATO) avec les sociétés transnationales.


"Cela s’ajoute au succès significatif d'ATO en changeant positivement le comportement des contribuables numériques et en augmentant considérablement l'impôt qu'ils paient en Australie", a-t-il ajouté.

Cette victoire fait suite à une longue campagne visant à attirer les géants de la technologie pour payer des impôts en Australie, qui a été lancée en 2015.

Le règlement, qui couvre la taxe pour la période 2008-2018, va aider à maintenir un excédent budgétaire fédéral qui a été miné par la faible croissance économique.

L'accord de Google, avec d'autres sociétés telles que Microsoft, Apple et Facebook, a augmenté le montant total des fonds collectés par les acteurs du commerce électronique à 1,25 milliard de dollars, selon les services fiscaux australiens.
 

APS/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Hô Chi Minh-Ville vise les 10 millions de touristes étrangers La mégapole du Sud ambitionne d’accueillir 10 millions de touristes étrangers et 35 millions de touristes vietnamiens en 2020, pour un chiffre d’affaires de 165.000 milliards de dôngs.